Zonage de la future AMP de Taza

Le 24 mai, la Commission de Wilaya de classement des aires protégées a validé la demande classement de l’Aire Marine Protégée (AMP) de Taza déposée par le parc national éponyme. C’est la dernière ligne droite avant la création officielle de l’AMP de Taza qui ne tient maintenant plus qu’à la prise par le Wali d’un arrêté pour préciser le classement et une phase finale qui reviendra à la commission nationale.

Le projet de classement de l’AMP de Taza adjacente au Parc national de Taza a débuté en 2009 avec un projet pilote dans le cadre du Projet MedPAN Sud piloté par le WWF Méditerranée. En 12 ans, et grâce au travail engagé et indéfectible de quelques visionnaires, la future Aire Marine Protégée de Taza dispose aujourd’hui d’un plan de gestion réalisé dans le cadre d’un processus consultatif et participatif avec les parties prenantes et est devenue au fil des années de plus en plus active. Bien qu’encore non officielle, les équipes mettent d’ores et déjà en œuvre de nombreuses actions en lien notamment avec le développement du tourisme durable et de la valorisation du patrimoine, la sensibilisation du public à l’environnement marin ou encore le développement du pescatourisme pour soutenir les pêcheurs artisanaux engagés dans des pratiques durables (l’Algérie est le premier pays de la rive Sud a avoir publié un décret réglementant le pescatourisme en 2017).

Mais la déclaration officielle de l’AMP reste très attendue afin de pouvoir véritablement mettre en œuvre les objectifs du plan de gestion pour préserver les richesses de ce territoire.