Pour sa quatrième édition, le One Planet Summit organisé le 11 janvier 2021 à Paris, France, a réuni des décideurs du monde entier pour accélérer l’action internationale en faveur de la nature autour de 4 thématiques: protéger les écosystèmes terrestres et marins, promouvoir l’agro-écologie, mobiliser des financements pour la biodiversité, protéger les forêts, les espèces et la santé humaines. Les principaux résultats enregistrés concernant la protection des écosystèmes terrestres et marins à l’issue de ce sommet sont les suivants :

La France et le Costa Rica ont lancé la Coalition de la haute ambition pour la nature et les hommes, qui entend créer les conditions permettant l’adoption d’une cible ambitieuse de protection de la nature par la Convention sur la diversité biologique en fin d’année. Cette mobilisation a permis d’aboutir, aujourd’hui, au ralliement à cette coalition de 52 Etats qui s’engagent à œuvrer à la protection de 30 % des espaces terrestres et marins d’ici 2030.

Ce rendez-vous était aussi l’occasion de lancer une nouvelle coalition mer Méditerranée exemplaire en 2030. Cette alliance a été lancée par l’Espagne, la France et la principauté de Monaco. Elle est construite autour de 4 engagements : (1) développer un réseau d’aires protégées ; (2) mettre fin à la surpêche ; (3) lutter contre la pollution marine et mettre fin au plastique à usage unique ; (4) verdir le transport maritime.

Cette coalition poursuivra ses efforts pour mobiliser d’autres Etats du pourtour de la Méditerranée, mais également les acteurs régionaux, locaux, la société civile et le secteur privé.

Lors de la session consacrée à la protection des aires marines et terrestres, S.A.S le Prince Albert II de Monaco a pu évoquer l’exemple de deux initiatives développées en Méditerranée avec le soutien de Sa Fondation: The MedFund dédié à la préservation des aires marines protégées et Beyond Plastic Med – BeMed dédiée à la lutte contre la pollution plastique.

Adoption de la Stratégie nationale pour les Aires Protégées 2021-2030 en France

Suite à cet événement consacré à la biodiversité, le gouvernement français a adopté une nouvelle stratégie nationale de création d’aires protégées pour les 10 ans à venir.

Cette feuille de route vise à enrayer la perte de biodiversité d’ici à 2030.

Cette feuille de route constitue la première stratégie globale intégrant à la fois la métropole et les outre-mer ainsi que les enjeux terrestres et maritimes. Celle-ci a pour but d’étendre le réseau d’aires protégées existant, mais aussi d’améliorer leur gestion ou leur intégration dans les territoires.

Objectif: protéger 30% du territoire dont 10% sous «protection forte»

Cette stratégie se décline en sept grands objectifs décennaux  :

Objectif 1 : Développer un réseau d’aires protégées
résilient aux changements globaux

Objectif 2 : Accompagner la mise en œuvre d’une
gestion efficace et adaptée du réseau d’aires protégées

Objectif 3 : Accompagner des activités durables au
sein du réseau d’aires protégées

Objectif 4 : Conforter l’intégration du réseau d’aires
protégées dans les territoires

Objectif 5 : Renforcer la coopération à
l’international pour enrayer l’érosion de la biodiversité

Objectif 6 : Un réseau pérenne d’aires protégées

Objectif 7 : Conforter le rôle des aires protégées
dans la connaissance de la biodiversité

18 mesures

Retrouvez toutes les actualités du One Planet Summit.