La photo de famille

Au terme de ses délibérations vendredi dernier, la COP 22 de la Convention de Barcelone a tenu sa séance plénière de clôture, adoptant 19 décisions qui préparent le terrain pour les travaux futurs et ouvrent la voie à une région méditerranéenne durable.

Parmi les points forts, citons :

  • Adoption du programme d’action stratégique post-2020 pour la conservation de la biodiversité dans la région méditerranéenne
  • Adoption de la stratégie post 2020 relative aux aires marines protégées (AMP) et aux autres mesures efficaces de conservation par zone (AMCE)
  • Une décision historique de soumettre à l’Organisation Maritime Internationale (OMI) une proposition conjointe et coordonnée concernant la désignation de la mer Méditerranée, dans son ensemble, comme zone de contrôle des émissions d’oxydes de soufre, conformément à l’annexe VI de la convention MARPOL
  • Décisions importantes sur les travaux à venir, y compris le programme de travail et le budget pour le prochain exercice biennal, et la stratégie à moyen terme 2022-2027
  • Adoption du Programme d’action stratégique post-2020 pour la conservation de la biodiversité dans la région méditerranéenne
  • Adoption de mesures régionales visant à soutenir le développement d’entreprises vertes et circulaires et à renforcer la demande de produits plus durables, en mettant en avant l’approche holistique de la Convention
  • Les Parties contractantes accueillent à l’unanimité les offres de la Slovénie et de l’Égypte d’accueillir la COP 23 et la COP 24, respectivement

Un jour plus tôt, les Ministres de l’environnement et les chefs de délégation des parties contractantes à la convention de Barcelone ont adopté la déclaration d’Antalya, l’un des principaux résultats politiques de la réunion. La déclaration d’Antalya appelle à une “Méditerranée bleue : laisser un héritage sans pollution, protéger la biodiversité et soutenir la durabilité du climat”. La déclaration constitue une forte expression de soutien politique à l’effort collectif dans le cadre du système PNUE/PAM-Convention de Barcelone pour atteindre une mer et des côtes méditerranéennes saines dans le contexte du développement durable.

Le programme d’action stratégique post-2020 pour la conservation de la biodiversité (SAPBIO) dans la région méditerranéenne ainsi que la stratégie post 2020 relative aux aires marines protégées (AMP) et aux autres mesures efficaces de conservation par zone (AMCE) ont également été adoptés.

Ces documents appellent à renforcer les réseaux de gestionnaires d’AMP, y compris MedPAN, au niveau régional, sous-régional, transfrontalier et national pour soutenir l’amélioration des capacités, des connaissances, des bonnes pratiques, du partage d’expérience et du développement d’actions conjointes qui soutiendront la mise en œuvre du SAPBIO et de la nouvelle stratégie pour les AMP et les OECM.

Les 2 stratégies reconnaissent également le processus du Forum des AMP de Méditerranée et appellent à des liens avec la Feuille de route des AMP de Méditerranée Post-2020 que les participants à l’événement hybride du Forum à Monaco viennent de finaliser.

MedPAN a participé à cette COP, et Purificacio Canals, sa Présidente, a fait une déclaration en plénière pour informer les Parties du soutien total de MedPAN à la nouvelle stratégie pour la mise en œuvre des AMP et des AMCE, pour les informer sur le Forum des AMP de Méditerranée qui s’est tenu du 28 novembre au 1er décembre à Monaco et pour inviter les Parties à mentionner la Feuille de route des AMP de Méditerranée post-2020 dans la Déclaration d’Antalya.

Plus d’info: