Du 27 juin au 1er juillet, plus de 6 000 participants, dont 24 chefs d’État et de gouvernement et plus de 2 000 représentants de la société civile, se sont réunis à Lisbonne pour la Conférence des Nations unies sur les océans, organisée conjointement par les gouvernements du Portugal et du Kenya.

MedPAN a été très actif pendant ce grand rendez-vous international  concernant la protection de l’océan. Vous trouverez ci-dessous les quelques points forts concernant les nombreuses invitations de MedPAN à certaines sessions et les événements auxquels MedPAN a participé en tant que co-organisateur.

Faire de l’exception la règle – comment la nature nous incite à sortir des sentiers battus

Durant l’événement annexe: Welcome Out of The Box! From Blue Food for Thought To Blue Food for Action organisé par  The Varda Group avec le soutien de Bertarelli Philanthropy,  Tara Ocean Foundation et MedPAN, et en collaboration avec la Fondation Prince Albert II de Monaco, plusieurs panelistes ont partagé leurs idées créatives pour protéger l’océan.

Faire de la protection des océans la norme plutôt que l’exception en désignant des aires marines exploitables plutôt que protégées, en faisait partie. En conséquence, ceux qui cherchent à obtenir une licence pour exploiter l’espace et les ressources océaniques – sociétés de pêche, compagnies maritimes ou conglomérats miniers – devront démontrer aux autorités compétentes que leurs activités sont sans danger pour l’environnement, ne causant que des dommages négligeables à la biodiversité et aux habitats marins. De cette façon, l’extraction serait l’exception plutôt que la norme.

D’autres idées innovantes ont été publiées dans le document de suivi The Lisbon Addendum (L’Addendum de Lisbonne) préparé pour la Conférence de l’ONU sur l’Océan. Il fait suite à la publication From Blue Food for Thought to Blue Food for Action (de la réflexion à l’action) révélé par le Varda Group pour l’environnement et la durabilité.

Vous pouvez également regarder la conversation entre TV3, la chaîne de télévision catalane, Purificacio Canas et Rémi Parmentier à la conférence des Nations unies sur les océans.

Projet Ocean Governance: renforcer la synergie entre les réseaux des gestionnaires d’AMP

Plusieurs événements ont été organisés dans le cadre du projet Ocean Governance.

Un premier sur les réseaux de gestionnaires d’aires marines protégées contribuant à faire la différence. L’événement a présenté la coopération entre les réseaux de gestionnaires d’AMP aux niveaux national, régional et international dans le cadre du projet de gouvernance des océans de l’UE et leur alliance avec les fonds fiduciaires pour la conservation.

La seconde session a abordé le thème de la gouvernance des océans et la place des gestionnaires au coeurs des politiques internationales.

“Lorsqu’elles sont bien accompagnées, les AMP peuvent changer la donne”.

Lors de la session plénière du 30 juin consacrée aux déclarations, Marie Romani, Secrétaire Exécutive du Secrétariat MedPAN, a souligné dans son discours le rôle des réseaux de gestionnaires d’AMP à tous les niveaux, représentant une « Blue Belt » essentielle qui rassemble une communauté active de pratiques et qui relie les actions de conservation du terrain aux politiques mondiales. 

Retrouvez la vidéo de la déclaration de MedPAN de 1:19:00 à 1:22:00.

Discussions avec le réseau Together for the Med

MedPAN, impliqué dans le réseau Together for the Med, est intervenu lors d’une session portant sur : ” De la confrontation des usagers à la pêche durable et à la conservation marine : Histoires de réussite et partage de bonnes pratiques en Méditerranée”. 35 participants ont pris part à cette session et de nombreux échanges avec des animateurs de réseaux inspirants en sont ressortis, avec la Med Sea Alliance, par exemple, qui souhaite aligner ses stratégies avec le réseau Together for the Med, ou avec la Ocean Climate Platform, qui a donné de bons conseils sur la manière de structurer le partenariat.

Deux membres du réseau MedPAN récompensés lors de la cérémonie des Blue Park Awards

Le 1er juillet, la cérémonie des Blue Park Awards organisée par la Marine Conservation Institute a eu lieu. À cette occasion, MedPAN a reçu aux noms de l’Aire Marine Protégée de Torre Guaceto et du Parc National de Brijuni, les 2 trophée Blue Park qui n’avaient pas pu être remis lors des années précédentes. Les critères Blue Park fournissent une norme scientifique pour l’efficacité de la conservation marine. Ces prix Blue Park récompensent les AMP les plus remarquables. l’AMP de Torre Guaceto avait reçu le trophée d’argent en 2019 tandis que le Parc National de Brijuni a été récompensé en 2021 avec un trophée d’or.


A mi-chemin de l’Agenda 2030 pour le développement durable, les cibles de l’ODD 14 visant à conserver et à utiliser durablement l’océan, les mers et les ressources marines sont loin d’être atteintes. 

La déclaration de Lisbonne « Notre océan, notre avenir, notre responsabilité » a souligné ce sentiment d’urgence, en rappelant la nécessité d’agir rapidement et dans tous les secteurs, en mettant en évidence des domaines d’action innovants et fondés sur la science pour soutenir la mise en œuvre de l’ODD14. Malgré des sentiments mitigés quant aux résultats du processus de l’UNOC, la conférence de Lisbonne a une fois de plus placé l’océan au cœur de l’attention internationale. La mobilisation pour sensibiliser à l’état global de l’océan s’est considérablement accrue au cours des dernières années, atteignant les plus hauts niveaux de décision. Le président Macron était présent en personne pour proposer de co-organiser, conjointement avec le Costa Rica, la prochaine conférence des Nations unies sur l’océan en France en 2025 – alors que nous célébrerons le dixième anniversaire de l’Accord de Paris.

Liens utiles: