Lancement du Consortium méditerranéen pour la biodiversité

A l’aube d’une montée en puissance cruciale de la mobilisation pour la biodiversité à l’échelle mondiale avec l’objectif affiché d’arriver à protéger durablement 30% de la planète, 2021 est une année phare pour la lutte contre l’érosion de la biodiversité avec de nombreux rendez-vous internationaux. En Janvier 2021 le One Planet Summit organisé par la France avec les Nations Unies et la Banque Mondiale, a lancé le mouvement avec l’annonce d’une démarche pour une « Méditerranée Exemplaire 2030 ». Le Congrès Mondial de l’UICN pour la Conservation de la Nature à Marseille en Septembre et la 15eme COP de la Convention sur la Diversité Biologique en Chine viendront ponctuer cette année de la biodiversité. Des évènements qui ont motivé le lancement d’ICO Solutions, et représentent une opportunité de coordonner plus efficacement les actions en faveur de la biodiversité et des milieux naturels à toutes les échelles.

Face aux nombreux défis pesant sur la Méditerranée (changement climatique, érosion de la biodiversité, pollutions, pressions sur les ressources…), l’Initiative MedWet, le Réseau des gestionnaires d’Aires Marines protégées de Méditerranée (MedPAN), l’Initiative pour les Petites Îles de Méditerranée (PIM), la Tour du Valat (TdV) , l’Association Internationale des Forêts Méditerranéennes (AIFM) et le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN, avec le soutien du Conservatoire du littoral, ont signé à Marseille le 12 Mars 2021 un mémorandum d’entente pour lancer le Consortium Méditerranéen pour la Biodiversité. Une ambition commune : unir leurs forces afin de protéger plus effcacement la biodiversité des montagnes à la mer, des forêts, des îles, des zones humides et des aires marines dans le Bassin Méditerranéen.

Les membres du Consortium méditerranéen pour la biodiversité

La conférence de presse qui a été organisée après la signature pour partager l’importance et le rôle de ce partenariat innovant a donné lieu à une belle couverture médiatique, témoignant de la pertinence du sujet.

Ce mémorandum marque le lancement du Consortium méditerranéen pour la protection de la biodiversité. En réunissant les compétences, les expériences, le savoir-faire et les connaissances scientifiques de ces six organisations, le Consortium permettra d’agir sur un objectif commun avec une vision régionale, c’est-à-dire de développer des solutions innovantes permettant de répondre aux défis de la conservation de la biodiversité, ainsi que de promouvoir une plus grande efficacité dans l’utilisation des ressources économiques disponibles pour la gestion des ressources naturelles en Méditerranée.

Le Consortium partage des objectifs communs : protéger et restaurer efficacement la biodiversité méditerranéenne, identifier, mettre en œuvre et valoriser les solutions basées sur la Nature, mobiliser et soutenir les communautés locales dans la prise en compte de la préservation des ressources naturelles et dans leurs relations mettant en jeu des problématiques de santé.

Un premier exemple de cette collaboration sera la présentation d’un projet conjoint sur les solutions fondées sur la nature dans les zones côtières méditerranéennes, qui sera cofinancé par l’Agence française de développement (AFD) et le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM).

Télécharger le dossier de presse.