Les Aires Marines Protégées (AMP) de l’Adriatique, réunies au sein du réseau AdriaPAN, ont récemment fait l’objet d’un article dans la revue Parks, le journal international des aires protégés et de la conservation publié par la Commission mondiale des aires protégées (WCPA) de l’UICN.

L’article propose un panorama sur la manière dont les AMP du monde entier font face aux conséquences de la pandémie et sur les transformations que cela pourrait engendrer. Parmi les 14 études de cas présentées dans l’article, l’accent est mis sur la région méditerranéenne et plus particulièrement sur la mer Adriatique.

Les AMP croates font état de la diminution des revenus du tourisme et des coupes budgétaires du gouvernement qui se sont traduites par une adaptation des activités et des plans, qui a parfois abouti à des résultats très positifs, par exemple dans le secteur de la pêche. Les AMP italiennes soulignent le travail effectué en relation avec la conservation du pluvier à collier interrompu, une espèce phare menacée en Méditerranée qui a niché sur les plages désertes lors du premier confinement mais qui est fortement impactée par les pratiques de nettoyage mécanique des plages. Une grande mobilisation des acteurs à tous les niveaux a permis de protéger les nids après le confinement. Des discussions sont maintenant en cours, avec le soutien du projet Interreg MED MPA NETWORKS, pour améliorer les processus de nettoyage des plages.