D’après un article publié par le gouvernement du Montenegro

Le 16 septembre 2021, le ministère monténégrin de l’Écologie, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme a proclamé la création du parc naturel de Katič, la deuxième aire marine et côtière protégée du Monténégro. Le parc naturel Platamuni a été la première AMP déclarée le 22 avril de cette année.

© D. Varda

La zone de Katič est désignée pour être protégée en raison de la valeur de sa biodiversité, notamment les herbiers de Posidonia oceanica, les biocénoses coralligènes près de l’île de Veliki Katič (Donkova Seka) et dans la baie de Maljevik (près du cap Krčevac, de la baie de Vezirovo sidrište et du cap Dubovac) ainsi que les grottes, en particulier dans la baie de Perčin.

La superficie totale du parc naturel de Katič est de 2 744,93 ha. De cette superficie, 276,90 ha se trouvent dans la zone de protection II, tandis que dans la zone III, se trouvent 2 468,29 ha, dont 2 291,77 ha en mer.

Le régime de protection de niveau II représente une protection active et implique des interventions possibles dans le but de restaurer, revitaliser et améliorer globalement l’état de la zone protégée ; une utilisation contrôlée des ressources naturelles, sans conséquences pour les valeurs primaires des habitats naturels, des populations et des écosystèmes.

Le régime de protection de niveau III représente l’utilisation durable et implique une utilisation sélective et limitée des ressources naturelles, qui permet la connexion fonctionnelle-écologique et l’intégrité de la zone protégée.

La protection de cette zone fait l’objet de discussions depuis de nombreuses années, avec un rôle actif de plusieurs acteurs : des institutions nationales, principalement l’Institut de biologie marine et l’Agence de protection de l’environnement, des ONG, parmi lesquelles Green Home et MEDCEM, ainsi que des organisations internationales qui ont fourni un soutien technique au fil des ans et assuré la collecte de données pertinentes pour l’étude. L’Office des Nations Unies pour l’environnement à Vienne et le projet en cours “Promouvoir la gestion des zones protégées par la protection intégrée des écosystèmes marins et côtiers dans la zone côtière du Monténégro” ont également été d’un grand soutien. La proclamation de la troisième Aire Marine Protégée au Monténégro, Stari Ulcinj, une zone menacée par de nombreuses pressions, est prévue pour la fin de l’année.

Le parc naturel de Katič est géré par l’Entreprise publique de gestion des zones côtières du Monténégro, conformément à la loi sur la protection de la nature.