Par UICN

Tout le monde en convient, les aires protégées sont précieuses ; mais peuvent-elles gagner de l’argent? Peuvent-elles atteindre la pleine stabilité financière et même fournir un retour sur investissement privé? Une nouvelle initiative de l’UICN a pour objectif de le découvrir.

L’objectif de l’Incubateur pour la conservation de la nature (INC) piloté par le IUCN Environmental Law centre travaillant avec le Programme mondial des aires protégées et le Programme  entreprises et biodiversité est de soutenir des solutions sur le terrain pour le financement des aires protégées et conservées dans le monde. Cette année, UICN a lancé un appel pour des sites partenaires potentiels prêts à tester des idées innovantes pour financer la conservation. Le mois dernier, le groupe de travail du INC s’est réuni pour examiner les propositions reçues.

Dix sites de différentes parties du monde, différents types d’écosystèmes et différents modèles de gouvernance ont été sélectionnés, dont 3 Aires Marines Protégées (Ile Astola au Pakistan, Espíritu Santo au Mexique, Parc National de Guanahacabibes et Banco de San Antonio à Cuba).

Tous les sites sélectionnés ont un grand potentiel de financement, mais la plupart n’ont pas de sécurité financière pour la gestion à long terme. INC travaillera avec eux pour développer et mettre en œuvre des solutions allant du financement carbone à l’écotourisme en passant par la vente de produits régionaux. Au cours des prochains mois, l’INC travaillera avec les sites pour comprendre les besoins les plus pressants, les opportunités les plus claires et la meilleure façon de construire un avenir financier solide et durable.

Pour en savoir plus ou contribuer en tant que partenaire, contactez : financeincubator@iucn.org

www.conservationincubator.org