Lire la publication

Les espèces marines très mobiles (EMTM) entreprenent de longues migrations en fonction de leur cycle biologique. Au cours de ces longs voyages, ces espèces sont exposées à un large éventail de pressions qui font que nombre d’entre elles comptent parmi les animaux les plus menacés au monde.

Une conservation et une protection efficaces des EMTM nécessitent la mise en œuvre d’actions de gestion diverses mais complémentaires, allant de la désignation de réseaux d’AMP, y compris les corridors de migration, à d’autres mesures comme les accords environnementaux multilatéraux. Même si elles sont parfois critiquées, les AMP font partie des outils efficaces disponibles pour réaliser la conservation des EMTM en atténuant les impacts humains dans les milieux marins, comme cela a été souligné lors du récent atelier d’échange d’expériences du réseau MedPAN (programme, présentations et recommandations sur le site web MedPAN).

Ce numéro de « La science pour la gestion des AMP» fait un point sscientifique dans ce domaine important.