Les 22 pays parties à la Commission générale des pêches pour la Méditerranée plus l’Union européenne ont adopté aujourd’hui 9 juillet la stratégie 2030 de la Commission. Cet engagement ambitieux vise à garantir un avenir durable pour la pêche et l’aquaculture en Méditerranée et en mer Noire. La stratégie décennale a été élaborée dans le cadre d’un processus participatif impliquant un large éventail de parties prenantes et de partenaires.

GFCM 2030 Strategy for sustainable fisheries and aquaculture in the Mediterranean and the Black Sea 

Bien plus qu’une simple vision ambitieuse, la stratégie 2030 a des objectifs clairement définis et s’appuie sur des actions concrètes. Celles-ci s’inscrivent dans le cadre de cinq objectifs centraux.

Objectif 1

Il est axé sur la création de pêcheries productives dans des mers saines. La stratégie 2030 adopte une approche intégrée à l’égard des nombreuses menaces qui pèsent sur l’environnement marin, en s’efforçant de préserver la biodiversité et de fournir des rendements maximaux durables, sur la base d’une recherche orientée renforcée et d’une collecte de données à l’appui de plans de gestion de la pêche fondés sur des données scientifiques.

Objectif 2

Une bonne gestion des pêches nécessite des mécanismes de surveillance et d’application de la réglementation efficaces, qui sont au cœur du deuxième objectif. La stratégie jette les bases permettant aux membres de la CGPM de prendre des mesures énergiques contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (IUU), en éradiquant la criminalité et en veillant à ce que seuls les produits légaux arrivent sur le marché. Les technologies centralisées de suivi, de contrôle et de surveillance, ainsi que les politiques communes de conformité et d’application transposées dans les législations nationales, créent des conditions de concurrence équitables pour les pêcheurs légitimes.

Objectif 3

Entre-temps, l’aquaculture a ses propres exigences, qui sont à la base du troisième objectif. Tout en créant des cadres de gouvernance à long terme et d’investissement responsable, la stratégie promeut les nouvelles technologies et les meilleures pratiques par l’intermédiaire des centres régionaux de partage des connaissances et des centres de démonstration aquacoles de la CGPM. Leur travail renforcera la résilience et la durabilité du secteur dans un contexte de croissance continue, et encouragera la participation des communautés à son développement.

Objectif 4

Des communautés prospères et de meilleurs moyens de subsistance tout au long de la chaîne de valeur – en particulier dans la pêche artisanale, qui constitue l’épine dorsale du secteur – constituent le quatrième objectif. La CGPM trouve de nouveaux moyens d’aider les pêcheurs à améliorer leurs revenus, qu’il s’agisse d’augmenter la valeur de leurs prises ou de diversifier leurs activités – et en rendant la pêche durable à long terme, les revenus le seront aussi. À terre, une plus grande participation aux décisions de gestion locale et des structures de protection sociale plus solides contribueront à rendre les moyens de subsistance des pêcheurs plus sûrs.

Objectif 5

Finally, one of the GFCM’s greatest strengths is the way in which it brings together a hugely diverse range of actors, from governments and fishers to academia and NGOs, all of whom have important contributions to make to shared objectives. The fifth target is focused on using GFCM expertise and convening power to build capacity and provide technical support at the national and subregional levels to ensure policy commitments made by the GFCM Membership are met, establishing a level playing field across the region.

Enfin, l’une des plus grandes forces de la CGPM est la manière dont elle rassemble un éventail extrêmement diversifié d’acteurs, des gouvernements aux pêcheurs et des universités aux ONG, qui ont tous des contributions importantes à apporter aux objectifs communs. Le cinquième objectif est axé sur l’utilisation de l’expertise et du pouvoir de rassemblement de la CGPM pour renforcer les capacités et fournir un soutien technique aux niveaux national et sous-régional afin de garantir le respect des engagements politiques pris par les membres de la CGPM, établissant ainsi des règles du jeu équitables dans toute la région.

Questions transversales

D’autres domaines importants recoupent les objectifs de la stratégie et sont inscrits dans son ADN. Le rôle des femmes et des jeunes dans la pêche et l’aquaculture est l’un d’entre eux : le plan contient une série de mesures visant à promouvoir l’égalité des chances pour les femmes dans tous les domaines et à augmenter considérablement la formation professionnelle des jeunes pour soutenir les communautés de pêcheurs de demain.

La pêche artisanale représente l’écrasante majorité des navires de pêche (83 %) et des emplois liés à la pêche (57 %), et joue un rôle social, économique et culturel unique et irremplaçable dans la région. À travers tous ses objectifs, la stratégie CGPM 2030 accélère les efforts visant à renforcer sa résilience globale et à accroître sa durabilité à long terme.