Titre : Créer des ponts de collaboration à travers la mer Adriatique, tout en adaptant les expériences réussies de l’AMP de Torre Guaceto dans l’AMP de Karaburun-Sazan pour le développement durable de la pêche

Pays : Albanie

AMP : Karaburun-Sazan (Albanie) ; Torre Guaceto (Italie)

Bénéficiaire : Centre albanais pour la protection de l’environnement et le développement durable (Albanian Center for Environmental Protection and Sustainable Development ACEPSD)

Partenaires : Flag Pine ; Consorzio di Gestione di Torre Guaceto ; Area Marina Protetta e Riserva Naturale dello Stato ; Regional Administrate of Protected Areas (RAPA-Vlore ; autorité officielle de gestion des AMP en Albanie).

Thématique : Gestion durable des tortues marines et de la pêche dans les AMP

Période de mise en œuvre (année) : 2018-2019

Durée : 12 mois

Budget total : 27 500 €

Financement MedPAN : 20 500 €

Contexte

Le parc marin national de Karaburun-Sazan, créé en 2010, est la première AMP établie en Albanie. L’Administration régionale des zones protégées (Regional Administrate of Protected Areas – RAPA) de Vlore est l’autorité gouvernementale chargée de sa gestion. L’un des objectifs de l’AMP est de soutenir le développement des communautés locales en promouvant des pratiques de pêche viable et de tourisme durable qui garantissent une utilisation judicieuse des ressources naturelles. La pêche sportive et traditionnelle n’est autorisée que dans certaines zones de l’AMP, et seuls les pêcheurs titulaires d’un permis spécial délivré par les autorités de gestion du parc sont autorisés à y accéder.

Un accord de subvention entre le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) Albanie et le programme méditerranéen du WWF en 2014 a conduit à la préparation d’un plan de gestion pour le parc national de l’écosystème naturel marin de la péninsule de Karaburuni et de l’île de Sazani. Le plan de gestion a été approuvé par le ministère albanais de l’environnement en novembre 2015.

En 2015, un premier petit projet intitulé “Développer des approches de cogestion pour une pêche durable dans la zone marine protégée de Karaburun-Sazan” a été mis en œuvre par la Fondation royale d’Albanie1. Depuis lors, les gestionnaires du parc marin national de Karaburun-Sazan développent leur collaboration avec les pêcheurs et s’efforcent de renforcer la participation des pêcheurs à la gestion. Le projet a encouragé la préservation des espèces de poissons dans l’AMP et a abouti à la publication du “Manuel des meilleures pratiques sur la pêche durable dans une aire marine protégée albanaise”.

1Financé par le Fonds français pour l’environnement mondial, la Fondation MAVA et la Fondation Prince Albert II de Monaco dans le cadre de l’appel à projets MedPAN 2015.

Petit Projet MedPAN

Inspiré par l’implication des pêcheurs dans la gestion de l’AMP italienne de Torre-Guaceto, située de l’autre côté de la mer Adriatique, ce petit projet a été conçu pour promouvoir l’engagement des pêcheurs dans la gestion de l’AMP de Karaburun-Sazan. Le succès de l’AMP de Torre-Guaceto réside dans le fait qu’un compromis a été trouvé entre les pêcheurs et les autorités locales concernant la pêche dans l’AMP. En conséquence, une pêche réglementée a été établie dans certaines zones de l’AMP et est cogérée par les pêcheurs et les autorités locales. Les pêcheurs sont des acteurs clés dans la définition des mesures de gestion dans l’AMP de Torre-Guaceto et les effets sur la ressource sont visibles.

Par conséquent, l’objectif global de ce projet était d’intégrer l’expérience des pêcheurs avec les connaissances des gestionnaires de l’AMP pour améliorer la gestion de la pêche à petite échelle à Karaburun-Sazan, en suivant les conseils des chercheurs, des pêcheurs et des gestionnaires de l’AMP de Torre Guaceto.

Ce petit projet a permis l’organisation de plusieurs réunions entre les pêcheurs, les gestionnaires et les scientifiques des deux AMP, permettant un partage des connaissances et d’expériences aux niveaux national et international. Le projet a favorisé l’adaptation et la mise en œuvre des techniques de surveillance de Torre Guaceto à Karaburun-Sazan, en formant les pêcheurs aux méthodes de surveillance et en renforçant leur collaboration avec le RAPA Vlore.

Principaux résultats

Échange d’expériences sur la cogestion

L’échange d’expériences a été encouragé par l’organisation d’un atelier de formation et de partage d’expériences à Torre Guaceto, en Italie. Dans un premier temps, les gestionnaires de l’AMP et les pêcheurs de Karaburun-Sazan ont été formés par les gestionnaires de l’AMP, les pêcheurs et les scientifiques de Torre Guaceto sur les outils d’échantillonnage, de surveillance et d’aide à la décision utilisés dans leur AMP. La formation a porté sur les pratiques de pêche durable, les avantages des AMP pour la vie marine et le rôle des pêcheurs dans les AMP. Ensuite, les représentants des deux AMP ont présenté l’administration, l’organisation et les activités en place dans leur AMP. Des exemples concrets de Torre Guaceto ont démontré que les intérêts des pêcheurs et des défenseurs de l’environnement peuvent être combinés pour protéger la vie marine et les services écosystémiques.

Ateliers de formation et de partage d'expérience à Torre Guaceto, septembre 2018 (Photo de Rigers Bakiu et Silvia Durmishaj, ACEPSD)
Ateliers de formation et de partage d’expérience à Torre Guaceto, septembre 2018 (Photo de Rigers Bakiu et Silvia Durmishaj, ACEPSD)

L’échange d’expériences s’est poursuivi en Albanie. Les gestionnaires de l’AMP albanaise ont assisté à une présentation sur la stratégie suivie par les gestionnaires et les pêcheurs de l’AMP de Torre Guaceto, pour évaluer les effets écologiques et économiques de la pêche à petite échelle à l’intérieur et à l’extérieur des frontières de l’AMP. Cette présentation a permis aux gestionnaires et aux pêcheurs albanais de l’AMP d’en apprendre davantage sur les systèmes de surveillance en place dans d’autres AMP, et a donné lieu à la publication d’une brochure intitulée “Guide pour les pêcheurs à petite échelle et les gestionnaires d’AMP” et d’un rapport d’étude intitulé “Meilleures pratiques de gestion de la pêche de Torre Guaceto et recommandations pour Karaburun-Sazan”.

Développement d’un système de surveillance de la pêche locale

Le système de surveillance de la pêche à petite échelle à Karaburun-Sazan a été revu sur la base de l’expérience partagée par les gestionnaires et les pêcheurs de l’AMP de Torre Guaceto. Grâce à un protocole de suivi mis en œuvre à Torre Guaceto dans le cadre du projet Interreg Med FishMPABlue2 (20172), des données de terrain sans précédent ont été recueillies à Karaburun-Sazan.

La méthodologie italienne pour la collecte de données sur le terrain a été comparée et adaptée au contexte albanais, et un rapport d’étude avec des recommandations a été produit : “Méthodologie d’échantillonnage pour évaluer l’effet socio-économique de l’AMP de Karaburun-Sazan sur la pêche à petite échelle à proximité de l’AMP”.

Techniques d’échantillonnage testées :

  • Un système de vidéos sous-marines appâtées (Baited Underwater Visual – BUV) pour estimer l’abondance des espèces de poissons à l’intérieur et à l’extérieur de l’AMP, afin de recueillir des informations écologiques ;
  • Pour les petits navires commerciaux à l’intérieur et à l’extérieur de l’AMP de Karaburun-Sazan, une collecte de données sur la composition des espèces, taille des espèces cibles, capture par unité d’effort, et les zones de pêche par méthode de pêche, sur la base de la méthodologie utilisée à Torre Guaceto (échantillonnage photographique des débarquements de pêche).
Déploiement du BUV (photos de Silvia Durmishaj, ACEPSD,
AMP de Karaburun-Sazan, Albanie 2018)
Déploiement du BUV (photos de Silvia Durmishaj, ACEPSD,
AMP de Karaburun-Sazan, Albanie 2018)
Enquêtes sur les débarquements (photos de Rigers Bakiu, ACEPSD, APM de Karaburun-Sazan, Albanie 2019)
Enquêtes sur les débarquements (photos de Rigers Bakiu, ACEPSD, APM de Karaburun-Sazan, Albanie 2019)

2Description of sampling methodologies for monitoring small scale fisheries in Mediterranean MPAs: ecological, economic and social dimension. Antonio Di Franco, Antonio Calò, Paolo Guidetti, Patrice Francour (University Nice Sophia Antipolis, Ecomers Laboratory); Marco Milazzo, Gabriele Turco, Carlo Cattano, Davide Spatafora (CoNISMa, ULR University of Palermo).

Recommandations

Les visites d’échange ont permis de partager les meilleures pratiques et de promouvoir la collaboration entre les AMP méditerranéennes. Les gestionnaires des AMP et les pêcheurs de Karaburun-Sazan ont apprécié de recevoir des suggestions pour améliorer et renforcer la gestion de la pêche dans leur AMP. Il est essentiel d’avoir des objectifs clairement définis pour la visite d’échange afin de contrôler son impact et son efficacité.

Le projet a démontré qu’il est crucial d’impliquer les pêcheurs dans les activités de surveillance et éventuellement d’autres parties prenantes pour les activités mises en œuvre par le RAPA Vlore. Cela pour plusieurs raisons : établir une collaboration avec les parties prenantes de la région, par exemple, l’inspection des pêches de Vlora (Fisheries Inspectorate of Vlora) et les garde-côtes, obtenir leur soutien et leur participation, et prendre en compte et utiliser leurs connaissances écologiques.

Quelle est la prochaine étape ?

L’application de nouvelles techniques d’échantillonnage à Karaburun-Sazan a été considérée comme un succès car elle a été acceptée par les pêcheurs et l’administration de l’AMP. Les membres du personnel de RAPA Vlore espèrent poursuivre la mise en œuvre du protocole de surveillance avec les pêcheurs locaux.

À la suite de ce projet, un protocole d’accord a été signé entre la Direction des services de la pêche et de l’aquaculture (au ministère de l’agriculture et du développement rural), le RAPA Vlore et l’ACEPSD.

Les parties prenantes albanaises aimeraient également mettre en œuvre une chose qu’elles ont apprise de Torre Guaceto : chaque année, sur la base des données de surveillance de la pêche, les pêcheurs et les gestionnaires d’AMP prendront une décision sur la manière d’améliorer la gestion des activités de pêche pour trouver un bon équilibre entre la capture des espèces de poissons cibles et la conservation des ressources halieutiques.

L’échantillonnage avec la technique BUV nécessite au moins 6 mois pour pouvoir évaluer la variabilité liée aux techniques de pêche, aux zones et aux saisons. Un financement a été obtenu pour poursuivre le travail avec un nouveau projet, “Bridges of Collaborations over the Adriatic Sea – bringing the Successful Experiences from Torre Guaceto MPA in Karaburun-Sazani MPA for Sustainable Fisheries Development“, qui a débuté en juillet 2019 pour une période de 11 mois. Le projet d’extension comprendra également une analyse des avantages socio-économiques des activités de surveillance en Albanie.

Liens

– Rapport d’étude “Best Practices in fisheries management from Torre Guaceto and recommendations for Karaburun-Sazan” (en anglais)

– Brochure “Guideline for small-scale Fishers and MPA managers” (en anglais, italien et albanais)

– Rapport d’étude “Sampling methodology for assessing the socio-economic effect of Karaburun-Sazan MPA to the small scale fisheries nearby the MPA” (en albanais).

Article sur le lancement du projet

Étiqueté avec :