Malgré la série d’accords internationaux, ainsi que les cadres juridiques et de gestion dans la région méditerranéenne qui sont pertinents pour la protection des habitats et des espèces marins, la biodiversité marine dans le bassin est toujours en danger.

En tant que contribution à la mise en œuvre des politiques de protection de la nature, parmi lesquelles figure également la stratégie de l’UE en matière de biodiversité, l’institution publique du parc national de Brijuni a encouragé l’initiative d’un réseau informel de toutes les institutions croates gérant les aires protégées de l’écosystème marin, quelle que soit la catégorie de protection, en formant un réseau croate d’aires Marines Protégées, CroMPA. Cette initiative a été saluée par les institutions publiques et le ministère compétent, et le contenu de l’accord de coopération mutuelle a été convenu.

Le réseau informel des Aires Marines Protégées de Croatie a donc été établi dans le Parc National de Brijuni le 20 mai 2021 avec les principaux objectifs suivants :

  • augmentation de l’efficacité de la gestion
  • mise en réseau thématique
  • renforcement des capacités
  • collecte et échange de données
  • une approche commune pour résoudre les problèmes de gestion
  • influence de la mise en œuvre et développement futur d’un cadre juridique stratégique
  • politique de protection de l’environnement au niveau national et international
  • planification, préparation et mise en œuvre de projets communs

Le réseau a été lancé dans le cadre du projet Interreg Med MPA Networks, cofinancé par le Fonds européen de développement régional.

En République de Croatie, la protection des aires avec des écosystèmes marins a été établie dans le cadre de sept catégories nationales d’aires protégées, déclarées par la loi sur la protection de la nature et les aires du réseau écologique Natura 2000, basé sur la directive sur les habitats et la directive sur les oiseaux de l’UE. Dans les catégories des parcs nationaux, des parcs naturels, des réserves spéciales, des paysages significatifs et des monuments naturels, 17 aires sont protégées, et le réseau écologique de 247 aires comprend 16,26 % de la côte et 9,81 km2 de la zone de protection écologique et de pêche / zone économique exclusive.

Actuellement, en République de Croatie, 15 institutions publiques et le ministère de l’économie et du développement durable gèrent les aires protégées et le réseau écologique, qui ensemble englobent environ 9 % de la mer sous juridiction nationale.