Conservation of Marine Turtles in the Mediterranean Region
This project is funded by the MAVA foundation

Pour protéger les tortues marines en Méditerranée, le réseau MedPAN participe au projet ” Conservation des tortues marines en Méditerranée

  • Financement: La Fondation MAVA.
  • Partenaires: SPA/RAC, ARCHELON, DEKAMER, MEDASSET, MedPAN, le parc marin national de Zakynthos, WWF Grèce et WWF Turquie.

Les activités liées au projet MAVA ” Conservation des tortues marines en Méditerranée ” ont été divisées en 3 stratégies principales :

1. Connaissances

Aires Importantes pour les Tortues Marines (AITM)

Des échanges ont été initiés en 2019 avec le groupe international d’experts sur les tortues marines de l’UICN afin de s’appuyer sur les processus internationaux et standardisés pour définir les critères des AITM et identifier les AITM en Méditerranée. MedPAN, en collaboration avec le SPA/RAC, contribue à l’identification des critères qui conduiront à une carte indicative des AITM pour la Méditerranée.

L’identification des aires importantes pour les espèces très mobiles est essentielle pour:

  • désigner les aires à protéger,
  • identifier les lacunes existantes dans la protection de ces espèces,
  • aider les réseaux d’AMP et les autorités nationales à élaborer des stratégies pour leur conservation et l’aménagement de l’espace marin.

Le statut 2020 des AMP en Méditerranée

MedPAN, a mené en 2019 une collecte intensive de données auprès de plus de 250 AMP méditerranéennes pour recueillir des données de gestion complémentaires à celles de MAPAMED. Ces données incluent les organes de gouvernance, les habitats clés, les principales espèces, les pressions et les réglementations. En ce qui concerne les espèces, certaines AMP ont identifié des tortues marines (Caretta caretta et Chelonia mydas) au sein de leur aire. Elles ont précisé si ces espèces justifiaient la désignation d’une AMP, et si ces espèces faisaient l’objet d’un suivi ou si elles faisaient l’objet de mesures de gestion.

Ces résultats contribueront au statut 2020 des AMP en Méditerranée, qui est réalisé tous les 4 ans en collaboration avec le SPA/RAC.

2. Communication

Outils de communication MedPAN :

la science pour la gestion - édition 2019

Une veille scientifique est menée chaque mois et publiée sur le site Internet de MedPAN. Elle est envoyée à l’ensemble de la base de données de MedPAN, y compris les AMP. Certains articles scientifiques de cette veille scientifique concernent les tortues marines. De plus, l’édition spéciale MedPAN 2019 sur la science pour la gestion des AMP a été consacrée à la conservation des espèces très mobiles avec un focus sur les tortues marines.

La newsletter MedPAN met en avant des études de cas et des bonnes pratiques à promouvoir en matière de gestion des tortues marines au sein des AMP méditerranéennes. La capitalisation, la promotion des success stories et des projets de qualité liés à la gestion des tortues marines dans les AMP méditerranéennes sont également partagées à travers les outils de communication du réseau MedPAN.

Un groupe de travail sur les tortues marines :

Une visite d’échange a eu lieu dans le parc marin national de Zakynthos, Grèce en mai 2017 et a rassemblé des gestionnaires d’AMP, des scientifiques et des représentants d’ONG de toutes les sous-régions méditerranéennes concernées. Cette visite d’échange a été l’occasion de définir les fondements d’un groupe de travail sur les tortues marines des AMP de la Méditerranée (GTTAMP). Les gestionnaires des AMP peuvent désormais adopter des mesures qui contribuent à réduire les pressions sur les plages de nidification et parfois dans les eaux environnantes. Ainsi, en collaborant, ces AMP seront plus efficaces pour réduire les pressions et les impacts sur les zones d’accouplement, de migration, d’alimentation et d’hivernage des tortues marines.

Le GTTAMP s'est réuni à Torre Guaceto, en Italie en 2018
Le GTTAMP s’est réuni à Torre Guaceto, en Italie en 2018

Parmi les activités du GTTAMP, nous pouvons compter:

Atelier régional de partage d’expérience MedPAN

Lors de l’atelier régional de partage d’expérience 2019 en Turquie, les gestionnaires des AMP méditerranéennes ont partagé leur expérience pour améliorer la gestion des tortues marines dans leurs aires protégées.
Les recommandations de la 5ème ICoMMPA (Conférence Internationale des Mammifères Marins dans les Aires Protégées) qui s’était tenue en Grèce en avril 2019 ont été promues lors de l’atelier régional de partage d’expérience MedPAN, notamment celle sur le rôle du réseau des gestionnaires d’AMP pour mieux gérer les espèces mobiles, dont les tortues marines. Une session dédiée aux AITM a été organisée en collaboration avec le SPA-RAC avec des experts des AMP et le groupe d’experts de l’UICN sur les tortues marines. Pendant la visite d’échange sur le terrain, le groupe a visité le centre de sauvetage des tortues marines DEKAMER où les participants ont eu l’occasion d’échanger sur la gestion des tortues marines blessées.

Réunions et conférences :

Au nom des AMP, MedPAN a souligné la valeur ajoutée du travail en réseau pour relever des défis tels que la gestion des espèces mobiles, notamment lors de la conférence ICMMPA5 et du congrès de la CIESM ainsi que dans le cadre des réunions de la CDB pour préparer l’après 2020. Une motion a également été élaborée pour le Congrès 2020 de l’UICN.

3. Renforcement des capacités et transfert

Guide de suivi et de gestion des tortues marines au sein des AMP

Guide tortue

La protection d’espèces très mobiles telles que les tortues marines, dont le territoire s’étend bien au-delà des limites de chaque AMP et peut même comprendre plusieurs AMP, nécessite l’adoption d’une approche régionale. L’utilisation de protocoles de suivi harmonisés et standardisés des AMP peut soutenir une telle approche en facilitant le partage, l’analyse et la comparaison des données.

Le guide de suivi et de gestion des tortues marines vise à guider les gestionnaires d’AMP à travers toutes les étapes nécessaires à la mise en place d’un programme de suivi des tortues marines adapté à leurs propres besoins, tels que :

  • la définition des objectifs,
  • le choix et l’adaptation du protocole,
  • la mise en œuvre du protocole,
  • l’analyse et interprétation des données, etc.

→ Ce guide propose un ensemble de protocoles standardisés, dont chacun traite d’une question de gestion spécifique.

Lieux de formation

MedPAN continue de coordonner le comité de pilotage, initié en 2016, pour superviser la création d’un mécanisme de formation permanent et opérationnel pour les AMP en Méditerranée. Une première formation test a été organisée en 2019 à Port-Cros. Le programme de formation sur les espèces mobiles et le premier module de formation sur les tortues marines ont été développés en 2020 et une session de formation sera organisée dans le parc marin national de Zakynthos, en Grèce.

Les différents lieux de formation sont situés dans 5 pays méditerranéens
Les différents lieux de formation sont situés dans 5 AMP méditerranéennes

Petits projets MedPAN

Le réseau a mis en place un programme de petits projets qui vise à aider les AMP à assurer une protection durable de la biodiversité, tout en garantissant le développement économique durable des activités humaines. Ces petits projets apportent un soutien direct aux gestionnaires d’AMP pour la mise en œuvre d’actions concrètes, qui permettront d’améliorer l’efficacité de la gestion, de tester des projets pilotes ou de mettre en place des outils pouvant être utiles à d’autres AMP.

Dans le cadre du projet MAVA ” Conservation des tortues marines dans la région méditerranéenne “, MedPAN a supervisé deux petits projets sur les tortues marines sélectionnées en 2017 :

Délimitation d’une zone de nidification dans les AMP des îles Pelague en Italie – © Municipalité de Lampedusa et Linosa

Un appel à projets spécifique a aussi été lancé en 2018/2019 dans le cadre du projet sur la gestion durable des tortues marines – 3 projets ont été financés :

© Association Bado