• Le projet PIAQUO, un programme de financement LIFE+ de la Commission européenne, vise à réduire l’impact du bruit du trafic maritime sur les écosystèmes marins grâce à une série de solutions pratiques. Les gestionnaires d’AMP sont invités à fournir un maximum d’informations afin de dresser un tableau représentatif de ce qui est possible. Cliquez ici pour accéder à leur court questionnaire.
  •  Un projet de recherche du laboratoire MARBEC (Université de Montpellier, France) cherche à caractériser la biodiversité marine grâce à l’ADN environnemental. Il leur manque une vingtaine d’espèces pour lesquelles ni la base de données en ligne (NCBI) ni leur laboratoire (Marbec / Montpellier) ne disposent de tissus et font appel aux AMP pour. Leur objectif est de concevoir une base de référence génétique la plus exhaustive possible avec le marqueur mitochondrial 12S, et d’estimer la biodiversité par la technique de l’ADN électronique / métabarcoding. Plus de détails sur le projet de recherche et les espèces manquantes. Contacter Franck Pichot – fran2a@hotmail.com. Le parc naturel marin français du Cap Corse et de l’Agriate collabore à ce projet depuis un certain temps.
  • Blue Seeds, dans le cadre du projet MPA / No take zone financé par la fondation MAVA, a prolongé la date limite pour son appel à manifestation d’intérêt pour tester son outil de gestion des redevances mouillages “Blue Mooring”. Vous avez maintenant jusqu’au 31 mai pour vous manifester. Toutes les infos dans l’article du mois dernier…