En 2015, l’Accord sur la conservation des cétacés de la mer Noire, de la Méditerranée et de la zone atlantique adjacente (ACCOBAMS) a commandé le premier aperçu des ” hotspots ” de bruit dans la zone de l’Accord, qui a dressé un inventaire des activités anthropiques génératrices de bruit et a identifié et cartographié l’emplacement de ces activités.

Lors de la septième réunion des Parties de l’ACCOBAMS (5-8 novembre 2019 à Istanbul, Turquie), les Parties ont réaffirmé la reconnaissance du fait que les cétacés, les autres mammifères marins et les espèces de poissons sont vulnérables aux perturbations sonores et ont adopté dans son programme de travail et son budget pour la période triennale 2020-2022 (Résolution 7.6) un plan de révision des cartes des points chauds de bruit impulsif de la zone ACCOBAMS.

En relation avec cet effort, il est utile de rappeler l’approche écosystémique (EcAP) du PNUE/PAM qui vise à gérer les activités humaines en vue de gérer les ressources terrestres, hydriques et vivantes pour conserver le patrimoine naturel marin et protéger les services écosystémiques vitaux afin d’atteindre un bon état écologique, comme indiqué dans la Résolution 6.12 de l’ACCOBAMS ” Mise en œuvre de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (DCSM) de l’UE et du Processus d’Approche par Ecosystème (EcAP) pertinent “. Pour atteindre ces objectifs, les Parties Contractantes au PNUE/PAM ont adopté la Décision IG.22/7 “Programme intégré de surveillance et d’évaluation de la mer et des côtes méditerranéennes et critères d’évaluation associés” où le bruit impulsif représente un sujet important pour les processus de surveillance et d’évaluation.

Dans ce contexte, le Secrétariat de l’ACCOBAMS a chargé des experts en matière de bruit sous-marin anthropique de réaliser une mise à jour du premier rapport sur les ” hotspots “. Le but de cette révision est, entre autres, d’identifier l’emplacement, le moment, la gamme de fréquence, le type de source et de produire des connaissances sur l’étendue spatiale du bruit sous-marin impulsif dans la zone ACCOBAMS. L’objectif de ce rapport actualisé est de servir de guide pour les discussions futures sur la gestion efficace liée à l’impact du bruit sous-marin sur les Cétacés. Le succès de cette entreprise dépend du soutien de tous les acteurs concernés, ce qui inclut les entités gouvernementales et non gouvernementales.

Dans cette optique, le Secrétariat de l’ACCOBAMS sollicite votre collaboration pour collecter les données disponibles, allant des types d’activités, des dates de début et de fin, de la gamme de fréquence, au niveau de la source et à l’emplacement de l’activité sonore concernée.
Aperçu détaillé des informations requises dans le cadre de cette initiative

Merci de bien vouloir fournir toute information pertinente avant le 30 juillet 2021 au Secrétariat de l’ACCOBAMS. (secretariat@accobams.net et msalivas@accobams.net).