Augmentation de la température 3 fois plus élevée que dans les autres mers, invasions d’espèces exotiques, stocks de poissons à un niveau historiquement bas, espèces mobiles en grande difficulté, effondrement de la biodiversité… Un des points chauds de la biodiversité mondiale, la Méditerranée est en danger mais des solutions existent…

M. Alvaro Albacete, ambassadeur à l’Union pour la Méditerranée, a ouvert les discussions de la table ronde avec les décideurs politiques et les professionnels des aires marines protégées le 16 juin à Barcelone à l’Institut de Ciències del Mar-CSIC à Barcelone @ Joan Mateu Parra.

Mi-juin en Espagne, de Palma de Majorque à Barcelone puis par Roses, professionnels et décideurs politiques ont discuté des mesures les plus importantes à mettre en place pour donner aux réseaux d’Aires Mariness Protégées (AMP) et à leurs parties prenantes les moyens de faire face aux conséquences du changement climatique et à la conservation de la biodiversité en Méditerranée

Photos de la semaine

June 2022 - Final events MPA NETWORKS / MPA ENGAGE

La semaine était consacrée au partage des résultats de 2 importants projets européens Interreg Med : MPA NETWORKS and MPA Engage. Ces deux projets, qui ont pris fin en juin 2022, ont travaillé au renforcement des réseaux de professionnels dédiés à l’amélioration de notre adaptation au changement climatique, à la gestion de la pêche artisanale, à la conservation des espèces mobiles, à l’efficacité de la gestion et au financement durable des AMP.

L’objectif de cette semaine était double : assurer l’adoption technique et politique des solutions identifiées dans les deux projets au niveau méditerranéen et discuter des recommandations clés pour les décideurs concernés par le changement climatique et la conservation de la biodiversité en Méditerranée. Programme de la semaine.

L’événement technique hybride, qui s’est tenu à Palma de Majorque les 14 et 15 juin, a rassemblé plus de 100 professionnels des AMP de 18 pays du pourtour méditerranéen. Il était structuré autour de 4 tables rondes au cours desquelles les résultats des deux projets, les leçons apprises et les recommandations sur la voie à suivre ont été discutés et les praticiens ont partagé leurs idées sur la voie à suivre.

Toni Font, de la Fondation Marilles, qui a accueilli et co-organisé l’événement de Palma, a souligné : “En tant que partenaire du projet MPA NETWORKS, nous avons contribué à démontrer que les AMP sont un bon investissement. La mer nous donne tout mais nous investissons malheureusement très peu dans sa protection. Ces derniers événements ont mis en évidence le fait que nous devons continuer à agir avec conviction afin d’amener tout le monde à s’engager pour améliorer l’efficacité des AMP”.

À Palma de Majorque, les professionnels des AMP méditerranéennes ont discuté des recommandations que les décideurs politiques devraient adopter de toute urgence pour mieux faire face au changement climatique et à la conservation de la biodiversité en Méditerranée @ Pere Juan Oliver

L’événement politique qui s’est tenu à Barcelone à l’Institut de Ciències del Mar-CSIC le 16 juin a été l’occasion de présenter et d’approfondir les recommandations issues des échanges de Palma avec les décideurs politiques. Après la séance d’ouverture où M. l’Ambassadeur Alvaro Albacete de l’Union pour la Méditerranée a rappelé les défis auxquels notre région est confrontée, le débat a été organisé en deux tables rondes présidées par Asma Kheriji du UNEP-MAP-SPA/RAC (Centre d’activités régionales pour les aires spécialement protégées) et Alessandra Sensi de l’Union pour la Méditerranée. Ont participé à l’événement des représentants des gouvernements de la Catalogne et de l’Espagne, de la Croatie, de l’Albanie, de l’Italie, de l’Égypte, de l’Algérie, de la Turquie ainsi qu’un certain nombre de réseaux en Europe, la Conférence des régions périphériques maritimes (CRPM), Medcities, le réseau des villes méditerranéennes, le Secrétariat conjoint Interreg-Med, le Cercle des parlementaires méditerranéens pour le développement durable (COMPSUD). Des bailleurs importants de la conservation marine tels que le Fonds Français pour l’Environnement Mondial, le Pew Bertarelli Ocean Legacy ou le MedFund, le fonds fiduciaire pour la conservation de la Méditerranée ont également partagé leur soutien lors de l’événement.

Pour soutenir les AMP dans leur rôle crucial de sauvegarde de notre environnement marin, et pour atteindre les ambitions internationales et régionales de 30% de protection marine d’ici 2030, les efforts doivent être renforcés sur plusieurs fronts complémentaires

  • La gouvernance collaborative et la cogestion en mer Méditerranée doivent être encouragées afin de garantir que toutes les parties prenantes contribuent à la bonne gestion de notre environnement marin.
  • En tant que pilier de la culture méditerranéenne depuis des siècles, les pêcheurs artisanaux doivent participer à la gestion des AMP et bénéficier de mesures adéquates pour mettre un terme aux activités illégales ou aux pratiques destructrices.
  • Sentinelles dans une mer gravement touchée par le changement climatique, les AMP doivent être soutenues pour poursuivre leur contribution à la résilience marine grâce à plus de suivis et leur harmonisation ainsi qu’à l’élaboration de plans d’action basés sur la sccience pour l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets.
  • Pour s’assurer que le rôle clé des AMP dans la sauvegarde de notre environnement marin soit reconnu, l’évaluation de la valeur économique de la conservation marine doit être poursuivie à travers le réseau des AMP méditerranéennes et des mécanismes de financement durable appropriés doivent être développés.
  • Parce que la conservation de notre environnement marin est l’affaire de tous, la mise en réseau et la coopération marine à tous les niveaux et entre tous les professionnels du milieu marin, qu’il s’agisse des gestionnaires d’AMP, des municipalités, des régions, des services de l’État, des scientifiques, des ONG, des acteurs économiques ou des procureurs, doivent être encouragées et soutenues.

“Nous vivons une époque d’urgence mondiale; la nature est notre réponse, nous devons unir nos forces” a souligné Purificació Canals, présidente de MedPAN. Joaquim Garrabou, du CSIC, a ajouté : “Dans un océan d’incertitudes, les AMP sont nos îlots de certitude, continuons à travailler ensemble pour qu’elles puissent servir leur objectif et produire des résultats dont la nature et nos moyens de subsistance bénéficierons”.

Ces recommandations clés à l’intention des décideurs, émanant d’une région déjà reconnue pour son dynamisme en matière de conservation marine, ont été présentées à la conférence des Nations unies sur les océans, l’un des événements les plus importants de l’agenda international sur les océans, qui a eu lieu la semaine dernière à Lisbonne, au Portugal.

Cette semaine d’événements a été organisée par : MedPAN, CSIC and Fundation Marilles.

L’enregistrement des 4 tables rondes qui ont eu lieu à Palma et des 2 tables rondes de Barcelone sont disponibles sur notre chaîne youtube :

Découvrez le résumé de ces événements finaux en vidéo:

Partenaires du projet MPA NETWORKS

Partenaires du projet MPA Engage

Étiqueté avec :