Le Forum 2020 des Aires Marines Protégées en Méditerranée s’est tenu du 28 novembre au 1er décembre à Monaco et en ligne. Cet important événement hybride a rassemblé près de 700 participants de 36 pays, dont plus de 220 participants en présentiel.

C’est dans la majestueuse salle de conférence du Musée Océanographique de Monaco que s’est déroulée la plénière d’ouverture le 29 novembre, en présence de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco. Après avoir souhaité la bienvenue à la communauté à Monaco, le Souverain a rappelé l’importance pour tous les acteurs de collaborer pour développer davantage les Aires Marines Protégées, une solution reconnue pour contribuer à la préservation des écosystèmes et au développement durable des communautés locales.

2020 Mediterranean MPA Forum - Field trip
Photos de la sortie terrain
2020 Mediterranean MPA Forum - Event
Photos de l’évènement

En effet, l’état actuel des aires marines protégées en Méditerranée montre que 8,33% (209 303 km2) de la mer Méditerranée est placée sous un statut de protection, dont la quasi-totalité (97,33%) est située dans les eaux des pays membres de l’Union européenne. Cependant, de nombreux sites ne sont pas gérés et ne disposent pas d’une réglementation et de ressources suffisantes pour les préserver de manière adéquate et générer des bénéfices pour l’environnement marin ainsi que pour soutenir les moyens de subsistance des communautés locales. Les données étayant ces résultats, recueillies dans les bases de données MAPAMED et MedPAN, ont été présentées lors de la séance plénière d’ouverture. Un poster présentant ces données a également été publié à l’occasion du Forum. Le rapport complet sera publié à la mi-2022.

Dans l’ère post-2020, la communauté internationale appelle à placer 30% du milieu marin sous protection d’ici 2030. Compte tenu des fortes pressions exercées sur l’environnement marin méditerranéen et leur tendance à croître, il est clair que la volonté d’investir dans la conservation marine doit être stimulée. Le Forum entend soutenir cet effort.

Les 40 sessions de discussion qui ont eu lieu pendant le Forum avaient pour but de contribuer à la finalisation de la Feuille de route post-2020 pour les AMP de Méditerranée. Ce document opérationnel se veut être un schéma directeur vivant et régulièrement évalué qui suscite l’adhésion de toutes les parties prenantes qui doivent être impliquées dans la mise en œuvre de ses recommandations. La finalisation de la Feuille de route sera le début d’une large mobilisation pour que 30% de la Méditerranée soit effectivement protégée d’ici 2030.

Tous les détails concernant les sessions de discussion avec les présentations sont accessibles sur le site du Forum : www.medmpaforum.org (édition 2020/2021, programme du Forum). Les liens vers le replay des sessions seront ajoutés dès que possible.

Les recommandations issues des sessions de discussion seront intégrées à la Feuille de route. Les points saillants de ces recommandations peuvent être résumés comme suit :

  • Les réseaux d’acteurs (gestionnaires d’AMP, autorités locales, procureurs, pêcheurs artisanaux, ONG, scientifiques…) sont un ingrédient clé pour la mise en œuvre de la Feuille de route. Ils permettent aux acteurs d’unir leurs forces et de parler d’une seule voix pour relever les défis communs actuels et identifier les actions qui crééront le changement.
  • L’intégration des autres mesures de conservation par zone (AMCE) dans la Feuille de route est essentielle pour atteindre l’objectif 30×30 et une attention particulière doit être accordée pour ne pas diluer la force des recommandations développées pour les AMP.
  • La réalisation des objectifs ambitieux en matière de protection des AMP, tant en termes de couverture globale que de désignation de zones entièrement protégées ou de zones de non pêche, non prélèvement et non accès, nécessite l’engagement de tous : gouvernements, parties prenantes des AMP, organisations régionales, ONG, société civile, scientifiques et donateurs.
  • La gestion efficace des AMP est un objectif général de la Feuille de route. L’évaluation précise de l’efficacité de la gestion sera soutenue par le développement d’outils prenant en compte notamment les initiatives de l’UE et du MedFund sur ce sujet.
  • La nouvelle Feuille de route sera finalisée début 2022. Elle se veut un document vivant et régulièrement évalué, avec des ajustements périodiques en fonction des nouvelles circonstances. Des pistes préliminaires pour la mise en œuvre de la Feuille de route et en particulier sur la manière d’engager, de suivre et de contrôler ce processus ont été partagées et discutées.

Lors de la cérémonie de clôture du Forum, les principaux donateurs ont exprimé leur engagement à soutenir les AMP méditerranéennes : Olivier WENDEN – Fondation Prince Albert II de Monaco, Romain RENOUX – The MedFund, Paule GROS – Fondation MAVA, Lucile COURTIAL – Initiative Beyond Plastic Med, Constance CORBIER-BARTHAUX – Fonds français pour l’Environnement Mondial (FFEM), Jérôme PETIT – Programme Pew Bertarelli Ocean Legacy, Aniol ESTEBAN – Fondation Marilles, Christian SEVERIN – Secrétariat du Fonds pour l’environnement mondial (GEF), Vedran NIKOLIC, Unité de protection de la nature, Commission européenne, Direction générale de l’environnement.

La cérémonie de clôture a également donné la parole à un certain nombre de participants pour présenter l’engagement de leur organisation pour la mise en œuvre de la Feuille de route. Ces engagements seront uploadés sur le site web du Forum et toutes les parties prenantes méditerranéennes seront invitées à soumettre des engagements supplémentaires à l’avenir.

Cette Feuille de route des Aires Marines Protégées pour l’après-2020 est en ligne avec les engagements internationaux, et notamment le Cadre mondial pour la biodiversité post-2020 de la CDB en cours de finalisation. La Feuille de route des Aires Marines Protégées pour l’après-2020 (et le processus du Forum en général) permet aux acteurs à différents niveaux d’identifier les actions prioritaires et les mécanismes de coordination afin de stimuler la mise en oeuvre des objectifs internationaux en matière d’AMP en Méditerranée. Elle soutient en particulier la Stratégie régionale pour les aires marines et côtières protégées (AMCP) et les autres mesures de conservation efficaces par zone (AMCE) en Méditerranée pour l’après-2020 de la Convention de Barcelone, qui a été adoptée la semaine dernière par la COP 22 de la Convention de Barcelone.

Deux éditions précédentes de ce processus de forum unique, en relation avec les objectifs 2020 pour les AMP, ont déjà eu lieu. En 2012 à Antalya, Turquie, où la première Feuille de route a été élaborée, et en 2016 à Tanger, Maroc, où la Feuille de route a été évaluée et mise à jour pour stimuler la mise en oeuvre à l’horizon 2020 de l’objectif 11 d’Aichi de la CDB / Plan stratégique pour la biodiversité 2011-2020.

Le Forum 2020 des Aires Marines Protégées a été co-organisé par le réseau des gestionnaires d’aires marines protégées en Méditerranée (MedPAN), le Centre d’activités régionales pour les aires spécialement protégées (SPA/RAC) de la Convention de Barcelone, le WWF Méditerranée et la Fondation Prince Albert II de Monaco, en partenariat avec de nombreuses organisations nationales et internationales.

Les Aires Marines Protégées sont l’affaire de tous !