Contexte

Les Parties à la CDB ont adopté en 2004 l'objectif de mettre en place, d'ici 2012, des systèmes nationaux et régionaux d'aires protégées complets, bien gérés et écologiquement représentatifs.

Dans le cadre du Protocole ASP/DB, les pays méditerranéens contribuent à l'atteinte de cet objectif par la mise en œuvre du Programme régional de travail pour les aires protégées marines et côtières de la Méditerranée adopté en 2009 par les Parties contractantes à la Convention de Barcelone. La première étape dans la mise en œuvre de ce programme de travail est de conduire une évaluation de la représentativité et de l'efficacité du réseau actuel d'aires marines et côtières protégées de Méditerranée.

En 2008, un premier état des lieux du système méditerranéen d'AMP a été réalisé. Cette étude, menée par le WWF, l'UICN et le réseau MedPAN  avec l'appui du CAR/ASP, visait à établir un point zéro actualisé pour l'analyse de l'évolution du système méditerranéen d'AMP au regard des objectifs internationaux, et notamment ceux de la CDB.

En 2010, à l'initiative du réseau MedPAN et avec la collaboration du CAR/ASP, une démarche partenariale a été lancée à l'échelle de la Méditerranée visant à :

  • Développer une base de données commune des AMP en Méditerranée, baptisée MaPAMed (Marine Protected Areas in the Mediterranean),
  • Réaliser, à partir de cette base de données, un état des lieux des AMP en Méditerranée qui sera publié fin 2012.
  • Réaliser un état des lieux des suivis écologiques et socio-économiques existants sur les AMP en Méditerranée.