Le 8 septembre 2017, l’Espagne a déclaré sa 8ème réserve marine pour la pêche en Méditerranée, la réserve marine de Cabo Tiñoso en Murcie. Cette réserve marine pour la pêche est gérée par le secrétariat à la pêches espagnol et le gouvernement régional de Murcie.

Les réserves marines sont protégées par la législation sur la pêche, dont l’objectif principal est la mise en valeur des ressources halieutiques et le maintien de la pêche artisanale traditionnelle dans la zone. Les réserves marines ont été créées à la demande des associations de pêcheurs, les « cofradías », organismes représentatifs de l’industrie de la pêche artisanale professionnelle. Ce soutien essentiel est la base pour protéger ces réserves des utilisateurs autres que les pêcheurs artisanaux traditionnels.

Actuellement, il existe 11 réserves marines en Espagne, dont 6 gérées conjointement avec les communautés autonomes et 5 exclusivement gérées par l’administration générale de l’État.

 

 

Pour plus d’information sur les réserves marines, merci de vous référer au rapport « Spain’s network of marine reserves » préparé par MAPAMA, le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement. Secrétariat général de la pêche.

Plus précisément, la réserve marine de Cabo Tiñoso est la deuxième plus grande réserve marine de la région de Murcie, après les 1 931 hectares de la réserve marine des îles Cabo de Palos-Hormigas. Les 2 réserves ont des modèles de gestion similaires.

Cette réserve se caractérise par sa grande valeur écologique, qui comprend, entre autres, la présence de phanérogames marines, de grottes submergées ou de récifs artificiels.
La superficie totale de la réserve marine de Cabo Tiñoso est actuellement de 1 173,79 hectares.

Elle est situé dans la zone sud de la côte de Murcie, à l’ouest de la municipalité de Carthagène. Cette réserve comprend la bande côtière entre Isla Plana et Cala Mojarra, jusqu’à l’isobath 50m; avec en complément une zone délimitée par une distance de 500 m autour de la côte de l’île de Las Palomas. Il comprend des eaux internes et externes, et est composé de 4 zones différentes basées sur les usages autorisés, y compris une zone de réserve intégrale (Cellule B) de 86,11 hectares.

Il faut rappeler que les réserves marines sont l’une des dénominations des aires marines protégées en Espagne. Environ 15 dénominations coexistent, souvent avec des surfaces qui se chevauchent, et avec différents niveaux de protection et de gestion.

Niveau infranational

  • Plan pour les zones d’intérêt naturel

Niveau national

  • Réserves marines
  • Paysage naturel
  • Parcs nationaux
  • Monument naturel
  • Paysage naturel
  • Parc naturel
  • Refuge national de chasse
  • Réserves naturelles

Niveau régional

  • Dénominations Natura 2000 (zones de protection spéciale – ZPS – en vertu de la directive européenne sur les oiseaux (1979), sites d’importance communautaire – SIC – au titre de la directive «habitats», parfois appelés zones spéciales de conservation – ZSC)
  • Aire spécialement protégée d’importance méditerranéenne (Convention de Barcelone)

Niveau international

  • Sites Ramsar
  • Sites du patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Réserve de biosphère UNESCO-MAB

En 2016, MAPAMED a recensé 30 459 km2 de désignations marines dans les eaux méditerranéennes espagnoles (11,66% de la Zone Economique Exclusive théorique espagnole) avec 0,86% de sites désignés au niveau national et 11,64% de sites Natura 2000 (ces chiffres n’incluent pas la réserve marine de Cabo Tiñoso).