La pêche artisanale représente 83 % des unités de pêche recensée en Méditerranée, 59% du personnel embarqué et compte pour 26% dans les débarquements en valeur des pêcheries de la région*. Son importance socio-économique est donc capitale. Or l’analyse récente réalisée par la FAO-CGPM (2018) concernant l’état des pêcheries méditerranéennes fait ressortir le besoin d’améliorer leur suivi pour soutenir les politiques mises en place au niveau régional et leur maintien de façon durable. De plus, la plupart des espèces exploitées par les différentes formes de pêche en milieu côtier ne bénéficient d’aucun suivi de stock, ni d’une véritable gestion.

La pêche de loisir est pour sa part, une activité en plein essor sur le littoral méditerranéen, et notamment dans les AMP, avec des retombées socio-économiques importantes. En revanche, les impacts et les déséquilibres sur les ressources et les écosystèmes marins que cette pratique engendre sont mal connus et sous-estimés.

Pour l’ensemble des activités de pêche, il est donc indispensable de mieux caractériser les pratiques et les acteurs, ainsi que la fréquentation des sites, pour mieux gérer les ressources et les habitats et assurer que ces activités seront durables. Des méthodes de suivi à une échelle adaptée à la gestion des territoires des Aires Marines Protégées (AMP) ont déjà été expérimentées dans bien des sites de Méditerranée, surtout en Méditerranée nord-occidentale et cette expérience doit pouvoir profiter à l’ensemble des AMP méditerranéennes. Les gestionnaires d’AMP ont donc un rôle important à jouer en participant à la collecte de données sur la pêche pour servir leurs objectifs de gestion et contribuer à la connaissance sur le sujet.

Dans le cadre de sa stratégie 2019-2023, MedPAN, en étroite synergie avec ses partenaires clés (SPA/RAC, CGPM, UICN Med, etc.) et avec des initiatives et projets en cours ou achevés (stratégie de la Fondation MAVA sur la pêche en Méditerranée, projets INTERREG MED FishMPABlue2 et Pharos4MPAs, projet MedMPA network, projet COGITO) contribue activement à soutenir la gestion durable de la pêche artisanale dans les AMP. Le développement d’un guide sur les suivis de la pêche s’est imposé dès 2017 pour répondre aux besoins des gestionnaires d’AMP méditerranéennes de disposer de protocoles harmonisés au niveau régional et adaptés aux exigences de la gestion des AMP en Méditerranée.

La rédaction du guide a été confiée au GIS Posidonie, réseau de chercheurs avec une expertise éprouvée des suivis de la pêche dans les AMP, qui s’est appuyé sur son expérience pour réaliser cet imposant travail qui allie exhaustivité et accessibilité.

Une enquête réalisée auprès de gestionnaires et d’organismes impliqués dans les suivis d’AMP méditerranéennes, ainsi que des échanges avec des scientifiques, des gestionnaires partenaires de MedPAN ou du GIS Posidonie ainsi qu’avec le groupe pêche du réseau MedPAN ont alimenté la construction et la rédaction de ce guide.

Le guide est composé de 2 parties : un tronc commun, le guide proprement dit,  qui explique le contexte et la démarche et une série de 36 fiches protocoles.

Un guide méthodologique et 36 fiches protocoles aideront le gestionnaires à mettre en place des suivis cohérents et à collecter des données utiles à la gestion

Le guide expose, propose et ordonne des méthodes faciles à mettre en œuvre pour caractériser les activités de pêche, mieux connaître les pressions qui s’exercent sur le milieu (habitats et espèces) et dans les relations entre les acteurs de la pêche et les autres usagers. Les principales évaluations concernant la pêche portent sur :

  • la fréquentation 
  • l’effort de pêche 
  • les captures 
  • les perceptions 
  • l’évaluation socio-économique
  • l’histoire des pratiques, des communautés, la mémoire des captures.

Le guide repose sur 15 arbres de décision qui permettent de s’interroger sur les études ou les suivis à mettre en place à partir des principaux objectifs de gestion poursuivis par les AMP de Méditerranée. Ces arbres de décisions permettent d’aider le gestionnaire à préciser les questions auxquelles il souhaite répondre et le guider dans le choix d’un protocole en fonction de sa connaissance des activités de pêche, des caractéristiques de la pêcherie, ou de ses capacités. Le mode graphique permet de comparer différents chemins et de mieux visualiser la démarche, en partant des buts et objectifs de gestion ou bien des protocoles et des métriques qu’ils permettent d’obtenir et de suivre. 

Aperçu de l’arbre de décision sur le but de gestion : exploiter durablement les ressources

Les protocoles proposés dans le guide sont regroupés en 7 catégories :

  • Comptages de fréquentation (activité, répartition)
  • Enquêtes d’activité, effort, captures
  • Enquêtes de perception (opinion)
  • Enquêtes socio-économiques
  • Recherches documentaires (statistiques)
  • Déclaration / carnets de pêche
  • Evaluations en plongée

Ces protocoles ont été rédigés à partir de protocoles connus, déjà décrits dans la littérature scientifique et, pour certains, préconisés dans des guides et des études ou faisant l’objet de recommandations des organismes nationaux et internationaux à propos du suivi des pêcheries. Le GIS Posidonie a puisé également dans sa propre expérience des suivis de la pêche professionnelle et de loisir dans les AMP pour sélectionner les protocoles qui répondent au mieux aux problématiques de gestion des AMP. Les scientifiques, les gestionnaires et les pêcheurs associés à ces suivis ont largement contribué à la mise au point de ces protocoles.

36 fiches protocoles rubriquées de façon harmonisées expliquent tout ce que le gestionnaire doit savoir pour mettre en oeuvre les protocoles et générer des données utiles à la gestion

Le développement du guide sur les suivis de la pêche dans les AMP méditerranéennes a été rendu possible grâce au soutien financier du projet MedMPA network, de la fondation MAVA, du FFEM, de l’OFB, du département des Bouches du Rhône et de la ville de Marseille. 

* FAO-CGPM (2018)