Pour la deuxième année consécutive, le « flagrant délit de bon geste » a été instauré pendant l’été 2020 par le Parc national des Calanques. Le concept : récompenser des visiteurs ” pris ” en train de nettoyer une plage ou de ramasser des déchets abandonnés sur les sentiers ou de ranger ses restes de pique nique.

Illustration de la campagne flagrant délit de bons geste
Pris en flagrant délit de bons gestes !

Ces visiteurs responsables ont été enregistrés par les agents saisonniers sur une liste des meilleurs visiteurs des Calanques et nombre d’entre eux ont été tirés au sort pour recevoir un lot symbolique de 68 euros qui est en fait le montant de l’amende pour abandon de déchet.

Quinze personnes ont ainsi été tirées au sort et invités avec une personne de leur choix à bord d’un vieux gréement pour une escapade en mer qui leur a permis de découvrir les Calanques autrement, et de les sensibiliser à la protection de ce patrimoine naturel exceptionnel et fragile.

Cette expérience conviviale a aussi été l’occasion d’un échange fructueux entre agents du Parc national et usagers, sur les actions que l’homme peut mener pour préserver ces paysages. Le thème du « zéro déchet » a été au centre des discussions : l’idée était d’adopter cette démarche pour le pique-nique, en ne recourant à aucun emballage plastique à usage unique.

Les outils Mer sans plastique ont été distribués à tous les participants. Ces outils comportent notamment une gourde légère et 100% biodégradable. Il a également été proposé d’utiliser des gourdes en inox (et non pas en aluminium car toxiques) et des emballages réutilisables de type « bee’s wrap ». Le but est de proscrire la bouteille en plastique et les emballages à usage unique, en particulier les emballages en aluminium et les films alimentaires en plastique, dont l’impact sur l’environnement est important.

Cette initiative ne se substitue pas à l’action police du parc, elle la complémente; il est en réalité difficile de constater le délit d’abandon de déchet. L’initiative fonctionne très bien et les eco-gardes sont heureux de l’alimenter car elle permet d’approcher positivement la question déchet. Le temps passé sur le voilier avec les gagnants a permis au Parc d’échanger avec des citoyens motivés et cela renforce la communauté de visiteurs engagés et mobilisables pour des actions éco-citoyennes.

Le Parc national des Calanques serait heureux d’échanger avec les AMP du réseau qui souhaiteraient s’inspirer de ce concept. Tenez-nous au courant !