La mer Méditerranée est menacée par de nombreuses pressions anthropiques qui entrainent une dégradation des écosystèmes, une chute importante des ressources halieutiques – 85% des stocks sont en surpêche – et un déclin des espèces emblématiques, comme le phoque moine ou les tortues marines. 

Diverses études scientifiques ont démontré que les Aires Marines Protégées (AMP) de protection forte sont des outils efficaces pour protéger la biodiversité, à condition qu’elles disposent de ressources humaines et financières pérennes. 

Les AMP de protection forte et intégrale ne représentent à ce jour que 0.23% de la Méditerranée (Claudet et al., 2020, One Earth) et certaines d’entre elles ne sont pas efficacement gérées. Or de nombreux pays du pourtour méditerranéen se sont engagés à protéger 30% de leurs eaux d’ici à 2030 dont 10% en protection forte. 

C’est pour répondre à ce double défi que The MedFund, fonds environnemental basé à Monaco et dédié aux financements des AMP, a créé en septembre 2021 lors du congrès mondial de la Nature, avec le soutien de la Fondation MAVA, un nouveau guichet de financement appelé Highly Protected Mediterranean Initiative. 

A l’occasion du 3ème Forum des Aires Marines Protégées de Méditerranée organisé à Monaco du 29 novembre au 1er décembre, The MedFund lance le premier appel à manifestation d’intérêt spécifiquement dédié aux aires marines protégées de protection forte

Les AMP intéressées dans les pays éligibles – Albanie, Algérie, Croatie, Grèce, Liban, Maroc, Monténégro, Tunisie et Turquie – sont invitées à soumettre un dossier de candidature avant le 7 février 2022. 

Découvrez les critères d’éligibilité et les différentes étapes pour devenir bénéficiaire.

Étiqueté avec :