L’atelier régional d’échange d’expérience du réseau MedPAN 2019 a rassemblé cette année près de 140 acteurs du milieu marin de 23 pays méditerranéens et au-delà (Belgique, Cap Vert, Mauritanie et Suisse), principalement des représentants d’organes de gestion d’AMP, d’institutions et d’ONG, d’administrations nationales et d’organismes de recherche. L’environnement agréable de l’hôtel Yucelen et de la petite ville d’Akyaka ont été propices à des échanges fructueux et au renforcement des liens qui unissent la communauté des espèces mobiles en Méditerranée.

2019 Workshop
Cliquez pour accéder à l’album Flckr des photos de l’atelier

Cinquante et une études de cas ont été sélectionnées (parmi les 80 reçues) pour illustrer les sujets discutés au cours de 18 sessions de 90 minutes, réparties sur 2 jours ; les participants ont échangé autour de questions communes liées à la connaissance, à la sensibilisation, aux cadres réglementaires et aux mesures d’application, de conservation et de gestion ainsi qu’aux réseaux et collaborations.

L’objectif général de l’atelier était de permettre aux gestionnaires d’AMP, aux chefs de projet et aux intervenants de mettre en commun et de partager l’information, l’expertise et les expériences, de faire le point sur les défis actuels de la conservation des espèces très mobiles et d’élaborer des approches à long terme pour mettre en œuvre des solutions ensemble.
Les objectifs spécifiques de l’atelier peuvent être résumés comme suit :

  • Donner un aperçu des stratégies, politiques, projets et programmes de conservation des espèces très mobiles en Méditerranée afin de mettre en évidence ce qui peut être fait dans la pratique conformément aux initiatives existantes.
  • Aider les gestionnaires d’AMP à comprendre comment ils peuvent contribuer efficacement à la conservation des espèces très mobiles à l’échelle de la Méditerranée.
  • Aider les AMP à identifier des mesures ciblées pour assurer une gestion efficace des espèces très mobiles.
  • Favoriser les approches de surveillance et de gestion en réseau pour la conservation des espèces très mobiles dans leurs différents habitats.
  • Démontrer comment les espèces peuvent être un moyen efficace de motiver les intervenants à participer à la gestion des AMP.
  • Contribuer à identifier les lacunes et les besoins aux niveaux national et régional, en particulier en ce qui concerne les zones importantes qui devraient être protégées par des AMP ou d’autres outils de conservation.

Pour un aperçu détaillé du contenu de l’atelier, vous pouvez télécharger les présentations et le programme de l’atelier. Grâce à ces séances de discussion, les participants ont pu identifier un ensemble de recommandations qui seront partagées au début de l’année dans les actes de l’atelier.

Le dernier jour de l’atelier, tous les participants ont été invités à visiter DEKAMER, le centre de recherche, de sauvetage et de réhabilitation des tortues marines situé à Dalyan-Muğla, à environ une heure de route. Cette visite a été l’occasion de découvrir le travail fantastique accompli par le Dr Yakup Kaska et son équipe qui ont admis et soigné 266 tortues échouées entre 2008 et 2018.

L’atelier de partage d’expérience 2019 a été précédé, comme d’habitude, par l’Assemblée Générale de l’association MedPAN, cette année dans sa 12ème édition.