Les participants à la visite d’échange participent au suivi des débarquements au port © M. Mabari / MedPAN

Au cours d’une visite d’échange organisé par MedPAN les 12 et 13 juin à Torre Guaceto en Italie, une vingtaine de gestionnaires d’AMP, pêcheurs artisanaux ou leurs représentants, ainsi que d’autres acteurs de 10 pays méditerranéens ont pu échanger sur les pratiques de gouvernance des AMP pour la gestion de la pêche artisanale.

Cette réunion, qui s’inscrivait dans le cadre d’un grand projet sur la pêche artisanale financé par la fondation MAVA et le projet Interreg Med FishMPlue2, avait plus particulièrement pour objectif de croiser les regards sur l’application de la « boîte à outils de gouvernance » développée dans le cadre du projet FishMPABlue2 et actuellement mise en œuvre dans 11 sites pilotes.

Illustrées par les expériences en cours des AMP de Torre Guaceto, Portofino (Italie), Strunjan (Slovénie) et Telascica (Croatie), toutes les 4 sites pilotes du projet FishMPABlue2, les échanges en salle ont abordé les questions du développement de la coopération avec les pêcheurs artisanaux, de l’amélioration des suivis de la pêche, de la réduction de l’effort de pêche et bien entendu de la surveillance et du contrôle de la pêche illégale.

Une visite terrain a permis à tous de constater de visu la collaboration qui existe entre les pêcheurs et l’AMP de Torre Guaceto.

2018 Exchange Visit Torre Guaceto

Depuis 2000, date à laquelle l’AMP a interdit la pêche dans toute la réserve, à aujourd’hui où un climat de confiance est établi, de nombreuses étapes ont été franchies. En 2005, un accord est trouvé avec les pêcheurs pour autoriser une pêche expérimentale dans la zone tampon de l’AMP (la Zone C qui représente 85% de l’AMP). Un suivi scientifique systématique (qui fait partie de l’accord) a permis de déterminer l’effort de pêche année après année et a montré que les captures étaient 2 à 4 fois plus élevées dans les zones tampons qu’à l’extérieur. Ces résultats ont permis d’obtenir le soutien des pêcheurs à la protection et à la gestion de l’AMP. Aujourd’hui les pêcheurs peuvent pêcher un jour par semaine dans l’AMP, les débarquements sont toujours suivis de façon très précise, et les pêcheurs peuvent vendre des poissons plus gros aux restaurateurs et autres clients locaux. Cette construction s’est faite dans le temps sur la base d’un dialogue entre pêcheurs et gestionnaire qui permet aujourd’hui encore une gestion adaptive de la pêche à Torre Guaceto, avec des mesures visant à réduire l’effort de pêche.

En attendant le compte rendu de cette visite d’échange, voici quelques documents (en anglais) qui permettent de préciser les sujets abordés :

Et rendez-vous sur le site MedPAN pour retrouver les documents de référence sur le thème de la gestion de la pêche artisanale dans les AMP.