Présenté pendant l’atelier régional d’échange d’expérience 2018 du réseau MedPAN.

La Méditerranée espagnole abrite 21 réserves marines (RM), dont 17 avec des no-take, qui ont été désignées en vertu de diverses lois nationales et régionales. La première a été créée en 1980 et la plus récente en 2016. La zone marine couverte par les RM est de 993 km2, dont 142 km2, soit 14 % du total, sont no-take. La fraction de la surface du plateau continental méditerranéen espagnol qui est protégée dans les RM à moins de 100 m est de 2,3 %, et la fraction protégée dans les zones de no-take est de 0,3 %.

La RM des îles Columbretes, désignée en 1990, couvre 55 km2 et dispose d’une variété de réglementations très restrictives qui rendent l’ensemble de la RM de facto no-take. Elle abrite des habitats rocheux et coralligènes et des zones de pêche contiguës de 60 m à 100 m. Parmi les pêcheries artisanales opérant en dehors de la RM, celle de la langouste rouge (Palinurus elephas) est la plus courante et la mieux connue, puisque les zones de pêche traditionnelles de cette espèce sont protégées dans la RM. Des études menées au cours des 20 dernières années dans la RM de Columbretes ont documenté la concentration de l’effort de pêche autour des limites et ont démontré que le homard capturé en bordure, qui compense la perte de rendement résultant de la réduction des zones de pêche dans la RM, produit un bénéfice net annuel moyen de 10% du poids de la prise.

Présentation powerpoint

Contact: Raquel Goñi, Sandra Mallol & David Díaz, Instituto Español de Oceanografía, Espagne (contacter le secrétariat MedPAN pour plus de détails)