Suite à la participation de MedPAN au projet de jumelage transatlantique des AMP pour développer les collaborations entre les réseaux régionaux de gestionnaires d’AMP au niveau transatlantique, MedPAN est maintenant impliqué dans la poursuite du projet nommé “La gouvernance des océans” pour continuer à renforcer les synergies avec d’autres réseaux de gestionnaires d’AMP au-delà de la Méditerranée. Ce projet de trois ans (janvier 2020-décembre 2022) est financé par l’instrument de partenariat de l’UE.

Il s’appuie sur le projet de réseau AMP transatlantique, qui a été financé par l’UE de 2016 à 2019, et vise à faire de l’Union européenne (UE) un acteur mondial de la gouvernance internationale des océans. Il applique une approche intégrée et intersectorielle en utilisant la coopération régionale et inter-régionale pertinente pour la restauration et la protection des écosystèmes marins et côtiers.


Le projet de gouvernance des océans met en œuvre des activités dans deux régions : l’Asie du Sud-Est et le bassin atlantique et se divise en 3 composantes :

Composante 1: Accroissement des connaissances et des pratiques en matière de protection et de réhabilitation des écosystèmes marins et côtiers dans trois zones sélectionnées au sein d’aires marines protégées dans la région de l’Asie du Sud-Est

Le projet a entrepris de sélectionner des sites de réhabilitation dans le « Triangle du corail », une zone d’Asie du Sud-Est détenant la plus forte concentration d’espèces marines sur la planète. Les sites seront situés dans le paysage marin de Sulu-Sulawesi, l’un des écosystèmes marins les plus diversifiés et productifs au monde, commun à l’Indonésie, à la Malaisie et aux Philippines. Les sites et méthodes de réhabilitation seront choisis selon les normes internationales en vigueur et les connaissances actuelles, avec des activités fondées sur des enseignements tirés dans la région et au niveau mondial.

Les activités pourront comprendre :

  • la création d’habitats artificiels (par ex. des récifs artificiels)
  • la plantation de mangroves ou d’herbiers marins
  • la préservation d’habitats clés, tels que les récifs coralliens, les mangroves, les marais salés ou les prairies sous-marines

Composante 2: Amélioration de la gestion d’aires marines protégées autour de l’océan Atlantique en utilisant le concept de la protection environnementale partagée

Ce projet s’appuiera sur le précédent projet transatlantique d’AMP financé par l’UE pour établir un dialogue autour du bassin de l’Atlantique et promouvoir des partenariats entre AMP, dans le but d’améliorer l’efficacité de leur gestion. Il assurera la continuité des trois projets de jumelage suivants :

  • Coopération et stratégie commune entre réseaux de managers d’AMP dans la région de l’Atlantique ;
  • Les AMP et la résilience côtière : faire face aux changements rapides
  • La protection des mammifères marins, une manière de renforcer la coopération transatlantique entre les AMP.

Composante 3: Renforcement des échanges de connaissances entre les régions marines et côtières de l’Atlantique et de l’Asie du Sud-Est

Le projet permettra le partage des connaissances entre les partenaires du projet dans les régions marines et côtières de l’Atlantique et de l’Asie du Sud-Est, et entre lesdites régions. Deux ateliers régionaux seront organisés sur les sites de réhabilitation en Asie du Sud-Est. Un atelier supplémentaire aura lieu à Bruxelles dans le cadre de la conférence finale du projet. Les ateliers régionaux seront ciblés sur le partage des connaissances relatives à des thèmes pratiques, tels que la gestion des récifs coralliens, la réhabilitation des écosystèmes marins et côtiers, le soutien des politiques en matière de réseaux d’AMP ou de la gestion des aires protégées transfrontalières.

Composante 4: Amélioration de la base de dialogue entre les parties prenantes dans les domaines marins et côtiers dans la région de l’Asie du Sud-Est

Étroitement lié aux autres composantes, l’objectif de la présente composante consiste à améliorer le dialogue entre les parties prenantes qui partagent des ressources marines et côtières communes en Asie du Sud-Est. À cet effet, le projet créera une plateforme de dialogue pour promouvoir la mise en réseau des acteurs et des parties prenantes dans le domaine de la conservation marine.


Consultez le 1er bulletin d’information du projet ainsi que sa fiche d’information.

Regardez la video du projet européen d’AMP transatlantique