d’après une publication de la Tour du Valat

Le projet MARISTANIS a démarré en septembre 2017 pour trois ans. Il vise à définir un système de gestion intégrée pour les zones humides côtières du golfe d’Oristano en Sardaigne, pouvant servir de modèle pour d’autres régions côtières de la Méditerranée.

Visite du site Stagno di Marceddì en Sardaigne. Décembre 2017 © J. Jalbert/Tour du Valat
Carte des sites

L’initiative implique 6 zones humides labellisées Ramsar, l’AMP de la Péninsule de Sinis, 25 sites Natura 2000 et 13 municipalités. Elle se déploiera sur 200 km de côtes.

Le projet MARISTANIS a huit objectifs prioritaires :

  • Améliorer la connaissance des zones humides
  • Réaliser une gestion intégrée des zones humides côtières
  • Diminuer les menaces sur les écosystèmes marins
  • Promouvoir une gestion efficace de la ressource en eau
  • Réduire les risques de pollution
  • Améliorer la conservation des espèces et habitats en danger
  • Promouvoir le patrimoine culturel et paysager
  • Sensibiliser à l’importance des zones humides

Le projet MARISTANIS est cofinancé par la Fondation MAVA et coordonné par la Fondation MEDSEA, en collaboration avec l’aire marine protégée ‘’Sinis Peninsula – Ile Mal di Ventre’’. Il est mis en place parallèlement à trois autres projets cofinancés par la MAVA en Albanie, au Monténégro et en Tunisie.

À l’échelle méditerranéenne, la Fondation MEDSEA s’appuie sur un comité de pilotage international composé de MedPAN, MedWet, MedINA, Plan Bleu, PAP-RAC, BirdLife International, et la Tour du Valat. Ce comité s’est réuni en décembre dernier, l’occasion de revenir sur les enjeux des sites et d’afficher l’ambition du projet. 18% des objectifs fixés pour le projet sont déjà accomplis.

Contacts:

Alessio Satta
Fondation MEDSEA
info@medseafoundation.org

Website: http://www.maristanis.org/index.php/en/

Facebook page: https://www.facebook.com/maristanis/