Le programme Interreg Med a sélectionné le Projet MPA networks déposé par MedPAN dans le cadre du 3e appel à projets modulaires ! C’est l’un des 13 projets qui a été sélectionné sur les 116 soumis.

Le projet MPA networks rassemble 10 partenaires Méditerranéens, principalement des organismes de gestion d’AMP, de 7 pays : Albanie, Croatie, Espagne, France, Grèce, Italie, Slovénie. Le projet sera mis en œuvre entre novembre 2019 et juin 2022. Son budget est de 2 664 000 €.

L’association MedPAN est donc le coordinateur du projet qui rassemble : AMP de Portofino,  AMP de Torre del Cerrano, AMP de Torre Guaceto, Fondation Marilles, INCA, Parc national de Brijuni, Parc national de Port-Cros, Parc national marin de Zakynthos, Parc paysager de Strunjan.

En outre, 20 organisations ont accepté d’agir en tant que partenaires associés : ACCOBAMS, Gouvernement des Baléares / Direction générale des espaces naturels et de la biodiversité, Conservatoire du Littoral, Federparchi, Office français de la Biodiversité, Fondation Biodiversité, Institut de Slovénie pour la conservation de la nature, UICN Centre de Coopération pour la Méditerranée, Plateforme Low Impact Fishers of Europe, MedFund, Mediterranean Conservation Society, Mediterranean Center for Environmental Monitoring, Ministère de l’Environnement et de l’Energie / République de Croatie, Agence nationale pour les Aires Protégées en Albanie, Office de l’Environnement Corse, Initiative PIM, Plateforme Maghrébine de la pêche artisanale, Centre d’Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées, WWF Mediterranée et l’AMP de Miramare.

La finalité du projet est de contribuer à la gestion effective des AMP méditerranéennes en proposant des solutions durables aux défis qui nécessitent une approche supra AMP : efficacité de la gestion, gestion de la pêche artisanale, conservation des espèces mobiles et financement durable. Les résultats escomptés sont les suivants :

  1. Les 9 AMP sites pilotes permettent une meilleure gestion et réduisent les menaces pesant sur la biodiversité marine en s’appuyant sur les résultats de projets antérieurs de l’UE.
  2. Les capacités de gestion des AMP en Méditerranée sont renforcées par la mise en réseau active, le partage des connaissances et le renforcement des capacités sur des sujets clés.
  3. Les réseaux de gestionnaires d’AMP sont renforcés et connectés à différentes échelles géographiques (nationales, supra-nationales, méditerranéennes).
  4. Les ressources nécessaires à l’efficacité de la gestion des AMP sont assurées dans le cadre post-2020 et mieux intégrées par les décideurs à différents niveaux.

Le projet appuiera la mise à l’essai et l’adaptation d’outils et de recommandations de projets antérieurs afin d’améliorer la conservation marine sur des sites pilotes sélectionnés et de faciliter le transfert des leçons apprises et des bonnes pratiques à la communauté des AMP de Méditerranée. Des réseaux de gestionnaires d’AMP seront développés et renforcés aux niveaux national, supranational et méditerranéen, et un programme régulier de renforcement des capacités sera établi. Les activités de mise en réseau faciliteront les échanges entre les gestionnaires d’AMP et les autres acteurs, la capitalisation des bonnes pratiques et l’accroissement des connaissances. Cette approche sera amplifiée par la connexion des réseaux.

Grâce aux forces conjuguées des réseaux et à une approche de bas en haut dynamique faisant le lien entre l’expérience sur le terrain et les processus décisionnels, les voix des AMP seront coordonnées et des recommandations conjointes soutiendront l’élaboration des politiques aux niveaux international, européen et national.

Activités principales du projet

  • Mise en œuvre de 9 actions pilotes fondées sur les résultats existants de projets précédents de l’UE et d’autres projets méditerranéens sur des thèmes clés : efficacité de la gestion, gestion de la pêche artisanale, conservation des espèces mobiles et financement durable.
  • Mise en place de groupes de travail thématiques qui réuniront des experts méditerranéens sur chacun des thèmes identifiés, permettant le traitement des données et des connaissances existantes et l’identification des bonnes pratiques, des besoins et des contraintes pour formuler des recommandations pertinentes.
  • Lancement d’un programme novateur de renforcement des capacités avec 3 AMP agissant en tant que centres de formation, qui s’appuiera sur les résultats des actions pilotes et les résultats existants des projets précédents de l’UE et d’autres projets méditerranéens.
  • Création d’une boîte à outils dédiée aux thèmes importants pour les AMP, qui utilisera les résultats existants, sécurisera l’accès à l’information sur le long terme et facilitera la réplication à plus grande échelle.
  • Développement et renforcement des réseaux méditerranéens, supranationaux et nationaux et les connexions entre réseaux à différents niveaux. Ces réseaux bénéficieront du partage des expériences et des enseignements tirés d’autres réseaux en termes de fonctionnement, de financement, de gouvernance et de communication. Des connexions entre réseaux au-delà de la Méditerranée sont également prévues.
  • Recherche d’un effet levier des actions mises en place et plaidoyer à différentes échelles pour soutenir l’élaboration des politiques et cibler les financements futurs en fonction des besoins les plus pressants des AMP.

D’autres projets pour soutenir les AMP ont été sélectionnés

Le programme Interreg Med a également sélectionné les projets MPA engage (suite du projet MPA Adapt, sur le changement climatique), Posbemed2 (Suite du projet Posbemed sur la gestion eds banquettes de posidonie) DestiMED+ (suite du projet DestiMED sur le développement de l’écotourisme dans les Aires Protégées) et Panacea, le projet horizontal de la communauté protection de la biodiversité.

Étiqueté avec :