Le prochain atelier régional d’échange d’expériences de MedPAN portera sur  » La gestion des espèces très mobiles dans les Aires Marines Protégées (AMP) méditerranéennes « . Elle se tiendra du 12 au 14 novembre 2019 à Akyaka, en Turquie, en association avec la Société Méditerranéenne de Conservation (MCS) et plusieurs partenaires.

Akyaka a été choisie pour accueillir cet atelier car c’est là que se trouve l’aire spécialement protégée de Gökova, la plus grande AMP turque, connue pour son travail dans le domaine de la pêche mais qui abrite également un certain nombre d’espèces mobiles comme les phoques moines, les tortues ou les requins. The Economist, le célèbre journal britannique, a récemment publié une vidéo présentant les travaux menés par le MCS à Gökova…. regardez la vidéo

Les questions de conservation pour les espèces très mobiles soulignent explicitement la valeur ajoutée des approches de surveillance et de gestion en réseau à travers les AMP méditerranéennes : les espèces très mobiles engagent les AMP dans une forme de  » solidarité écologique  » et dans des collaborations qui transcendent le niveau local. L’objectif général de l’atelier est de permettre aux gestionnaires d’AMP, aux chefs de projet et aux parties prenantes de mettre en commun et de partager l’information, l’expertise et les expériences, de faire le point sur les défis actuels de la conservation des espèces très mobiles et d’élaborer des approches à long terme pour mettre en œuvre des solutions ensemble.

Les objectifs spécifiques de l’atelier peuvent être résumés comme suit :

  • Donner un aperçu des stratégies, politiques, projets et programmes de conservation des espèces très mobiles en Méditerranée afin de mettre en évidence ce qui peut être fait dans la pratique conformément aux initiatives existantes.
  • Aider les gestionnaires d’AMP à comprendre comment ils peuvent contribuer efficacement à la conservation des espèces très mobiles à l’échelle de la Méditerranée.
  • Aider les AMP à identifier des mesures ciblées pour assurer une gestion efficace des espèces très mobiles.
  • Favoriser les approches de surveillance et de gestion en réseau pour la conservation des espèces très mobiles dans leurs différents habitats.
  • Démontrer comment les espèces peuvent être un moyen efficace de motiver les parties prenantes à participer à la gestion des AMP.
  • Contribuer à identifier les manques et les besoins aux niveaux national et régional, en particulier en ce qui concerne les zones importantes qui devraient être protégées par des AMP ou d’autres outils de conservation.

Au-delà des séances plénières d’ouverture et de clôture, l’atelier s’articulera principalement autour de séances en petits groupes sur des thèmes de gestion considérés comme prioritaires par les gestionnaires d’AMP. Au total, 18 séances sont prévues au cours de l’atelier. Chaque séance est introduite par deux ou trois études de cas de 10 minutes sur une AMP afin d’illustrer la question abordée et de jeter les bases d’une discussion constructive. Voici un lien vers le programme préliminaire.

Juste avant l’atelier, MedPAN tiendra sa 12ème Assemblée Générale. Juste après, le MedFund, le fonds fiduciaire dédié au renforcement des AMP méditerranéennes, organisera une formation de 2 jours.

Les places pour l’atelier sont limitées et des invitations pour s’enregistrer ont été envoyées à ceux qui ont manifesté un intérêt à y participer. Si vous n’étiez pas dans la boucle mais que vous aimeriez participer, veuillez contacter Pierre Vignes au secrétariat de MedPAN.