C’est le 27 novembre en Égypte, lors de la COP 14 de la Convention sur la Diversité Biologique, que l’UICN a annoncé l’inscription du Parc marin de la Côte Bleue (PMCB) parmi la liste verte des aires protégées. Celle-ci comprend 39 sites répartis dans le monde entier, dont une dizaine en France, le pays le plus représenté.

Le PMCB s’est créé en 1983 sur la base d’une coopération expérimentale entre les collectivités publiques et la pêche professionnelle pour mettre en œuvre un programme de développement durable de cette activité, de protection du milieu marin, et de sensibilisation du public. Il s’étend 19 000 hectares, et abrite une richesse sous-marine importante, ainsi que le plus grand herbier de posidonie des Bouches-du-Rhône.

Le PMCB, c’est une co-construction avec les pêcheurs professionnels pour la création de réserves qu’ils ont considéré progressivement comme un élément important de pérennité de leur activité, au point que les pêcheurs eux-mêmes ont proposé en 1993 la création de l’une des 2 réserves du parc. Ce sont pourtant des zones avec un haut niveau de protection, interdites à tout prélèvement ainsi qu’au mouillage et à la plongée.

L’inscription du PMCB à la liste verte reconnait internationalement l’excellence de la gestion de ce par cet en particulier :

  • La gouvernance, avec l’engagement sur le long terme des collectivités et des élus.
  • Le partenariat étroit avec les pêcheurs professionnels depuis l’origine en 1983.
  • La mise en place des réserves marines, avec un haut niveau de protection et de surveillance.
  • L’expérimentation et l’innovation en matière de gestion notamment avec les récifs artificiels.
  • Les suivis scientifiques pour mesurer l’efficacité des mesures mises en place.
  • Le souci d’éducation avec les classes de mer créées dès 1984.
  • Et l’adhésion locale des habitants et des usagers à cette démarche.

Le PMCB rejoint la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls qui fait partie de la liste verte depuis 2014. Ce sont pour l’instant les deux seules Aires Marines Protégées méditerranéennes qui ont obtenu le label.

Voir la liste complète. https://www.iucn.org/theme/protected-areas/our-work/iucn-green-list-protected-and-conserved-areas/iucn-green-list-areas

Plus d’infos sur la liste verte :

Site web

L’UICN est la plus importante organisation internationale sur le thème de l’environnement. Fondée en 1948 en France, elle est présente dans 160 pays et réunit plusieurs États et agences gouvernementales.

En 2014 elle lance la Liste Verte des aires protégées qui a pour objectif de promouvoir une approche positive de la conservation et vise à reconnaitre, encourager, et valoriser les succès obtenus par les gestionnaires d’aires protégées.

Elle mesure l’efficacité des aires protégées, récompense les meilleurs sites et incite les sites du monde entier à améliorer leur gestion. Les sites présents sur la Liste Verte sont certifiés comme étant gérés efficacement et gouvernés de façon équitable, avec un impact positif sur les populations et la nature. Les sites certifiés sont évalués selon 17 critères répartis dans quatre domaines : planification robuste, gouvernance équitable, gestion efficace, résultats de conservation.

La Liste verte de l’UICN permet également de mesurer et d’accélérer les avancées vers la réalisation de l’Objectif 11 d’Aichi pour la biodiversité des Nations Unies. Ce dernier vise à ce que 17 % des zones terrestres et 10 % des zones marines soient protégées, efficacement conservées et équitablement gérées d’ici à 2020.