Le European Tracking Network a lancé une étude sur une comparaison multi-spécifique des caractéristiques écologiques spatiales des poissons marins.

L’objectif est d’évaluer la validité de notions relativement bien établies lorsqu’elles sont testées à l’aide de données empiriques, comme la notion selon laquelle les poissons territoriaux ont un domaine vital plus petit que les poissons vagils ou que les poissons pélagiques sont plus mobiles que les poissons benthiques. Bon nombre de ces hypothèses, bien qu’elles n’aient pas été mises à l’essai, forment la base de plans de gestion spatialement explicites, comme les réseaux d’aires marines protégées.

Les responsables de cette étude cherchent à accroître l’étendue et le nombre de jeux de données pertinents à ce défi. Ils ont déjà collecté un bon nombre de collaborations, mais aimeraient quand même augmenter à la fois le nombre (pour les comparaisons interrégionales de la même espèce) et l’étendue (pour les comparaisons multi-spécifiques) des jeux de données.

Ils ont l’intention de soumettre ce manuscrit pour le numéro spécial du journal Ecological Applications, sur le thème  » Using An Integrative Tracking approach to Assess Movements Important to Fisheries Management « .

Donc, si vous avez des ensembles de données de télémétrie acoustique sur les poissons marins (strictement) que vous pensez pouvoir intégrer cette étude et que vous êtes prêts à y participer, veuillez en informer Pedro Afonso (pafonsopim@gmail.com) et David Abecasis (davidbecas@gmail.com) le plus tôt possible et ce jusqu’à fin novembre.

Le European Tracking Network est une initiative paneuropéenne visant à intégrer l’ensemble du traçage des animaux aquatiques dans un réseau unique, qui s’inscrit dans le contexte international des initiatives déjà existantes. Le European Tracking Network vise à inclure tous les systèmes de biotélémétrie animale utilisés dans tous les milieux aquatiques en Europe.