Du Pélican frisé dans les Balkans, aux espèces d’arbres vulnérables au Moyen-Orient en passant par les tortues venant pondre en Afrique du Nord, un nouvel espoir de préservation, de restauration et de protection de la vie sauvage dans les pays en développement du bassin méditerranéen se concrétise à travers une deuxième phase d’investissement par le Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF) qui sera menée par BirdLife International pour cinq années supplémentaires.

Le CEPF a en effet décidé de réinvestir 10 millions de dollars en Méditerranée, pérennisant ainsi une plate-forme essentielle dans la région pour que la société civile travaille sur la conservation de la nature. Voir les résultats et leçons apprises du programme précédent d’investissement Méditerranéen

De nouveaux appels à propositions seront annoncés prochainement.

Plus d’information