Grâce aux données fournies par des organisations environnementales et des institutions de toute la Méditerranée, l’UICN-Med a pu mener à bien l’évaluation de la Liste Rouge de la Grande Nacre de la Méditerranée (Pinna nobilis), qui est désormais officiellement reconnue et classée comme “En danger critique d’extinction” par la Liste rouge de l’UICN des Espèces Menacées.

La première évaluation de la Liste rouge des ÉPONGES en Méditerranée est aussi en préparation. En savoir plus


Pinna nobilis

En raison de la réduction drastique de la taille de la population causée par l’événement de mortalité massive qui se produit toujours et du fait que l’agent pathogène responsable est toujours présent dans l’environnement, la Liste rouge des Espèces Menacées de l’UICN a déterminé que le la Grande Nacre de la Méditerranée (Pinna nobilis) est en danger critique.

De plus, elle a été classé comme espèce d’intérêt communautaire, qui mérite une protection stricte en vertu de la Directive Européenne des Habitats (92/43 / CEE) et comme espèce en voie de disparition par le Protocole sur les Aires Spécialement Protégées et la Diversité Biologique en Méditerranée de la Convention de Barcelone (annexe II).

Plus d’informations disponibles sur la fiche d’information de l’UICN-Med : https://www.iucn.org/sites/dev/files/content/documents/pinna_nobilis_iucn_final.pdf

Recommandations pour gérer la situation critique de la Pinna nobilis

Les recommandations de l’UICN visent à mieux comprendre la situation de la Pinna nobilis et à préparer un programme d’action dans les zones touchées et non affectées. Voice une liste des actions recommandées :

  • Faire suivi de la situation sur l’ensemble du territoire côtier, en effectuant des tâches de surveillance tous les 2-3 mois pour connaître l’état des populations et si un recrutement se produit même après le décès.
  • Les populations des lagunes et des baies fermées ont été moins affectées par ces événements de mortalité. Pour cette raison, il est nécessaire de surveiller attentivement ces zones. Il est important de développer des actions pour favoriser la survie du recrutement naturel dans ces zones.
  • Identifier les points chauds à haute densité de Pinna nobilis. Il est également recommandé d’éliminer sélectivement les nacres des sols à haute densité pour analyser la reproduction ou le repeuplement dans les zones où les nacres ne se trouvent pas (en particulier dans les baies intérieures ou les petites lagunes). Des précautions doivent être prises lors du déplacement des naces de la mer vers d’autres zones où elles sont présentes pour empêcher la transmission de la maladie.
  • Le rétablissement final des populations affectées dépendra principalement de l’existence de populations non affectées, de spécimens survivants et du recrutement. Par conséquent, il est essentiel d’améliorer le recrutement des larves et de vérifier si les larves qui proviennent de sites non affectés ou de spécimens survivants atteignent les zones affectées, contribuant ainsi à de possibles récupérations. Pour de plus amples informations, veuillez consulter ces indications spécifiques pour la construction et l’installation de collecteurs de larves de Pinna nobilis : https://www.iucn.org/sites/dev/files/content/documents/2019/larval_colectors_p._nobilis_guidance_-_pinna_nobilis.pdf

Pour en savoir plus : María del Mar Otero

Étiqueté avec :