Présenté pendant l’atelier régional d’échange d’expérience 2018 du réseau MedPAN.

En 2017, une affaire de pêche illicite hors norme, était révélée. Les captures, écoulées auprès de restaurateurs et poissonniers marseillais, provenaient majoritairement de zones de non pêche. Ce « coup de filet » constitue la résultante des actions de gestion engagées sur le territoire depuis plusieurs années – une dynamique de travail collective construite avec les pêcheurs professionnels et les pêcheurs de loisir, – l’élaboration d’une stratégie globale de contrôle sur le terrain articulée à une politique pénale claire et efficace – le renforcement des compétences et spécialisation des acteurs de la chaine pénale. Les peines pénales prononcées constituent un signal fort sur la prise en considération de la biodiversité dans les affaires judiciaires. Le préjudice écologique, évalué à 450 303 euros, sera jugé prochainement, en impliquant les revendeurs. Le succès de telles opérations est aujourd’hui rendu possible par la dynamique générée par le Parc national des Calanques.

Présentation powerpoint

Contact: Patrick Bonhomme & Sébastien Mabile, Parc national des Calanques, France (contacter le secrétariat MedPAN pour plus de détails)