Présenté pendant l’atelier régional d’échange d’expérience 2018 du réseau MedPAN.

Les activités économiques principales de l’archipel de Kerkennah sont des activités de subsistance. La première d’entre elles est la pêche qui se pratique sur un mode extensif et selon des traditions séculaires. La « charfia » est la méthode de pêche la plus employée à Kerkennah. Paysans de la mer, les kerkenniens utilisent cette technique de pêcherie fixe adaptée aux particularités du milieu: un piège à poissons déjà utilisé il y a 2500 ans par les Phéniciens. Face aux menaces pesant sur l’écosystème (pêche illicite, diminution de la ressource, utilisation de matières synthétiques en polyamide, tubes pvc, matériaux ferreux en remplacement des matériaux traditionnels), des pêcheurs se sont engagés dans la démarche du réseau Slow Food afin de sensibiliser la communauté de pêche locale à ces menaces. Sur le principe d’un engagement moral, un protocole d’accord a été établi pour sauvegarder le savoir faire traditionnel et l’écosystème.

Présentation powerpoint

Contact: Hafedh Ben Moussa, Slow Food association cherfia, Tunisie (contacter le secrétariat MedPAN pour plus de détails)

Étiqueté avec :