La zone humide d’Oristano – © M. Sostres / MedPAN

Il est urgent de promouvoir des actions visant à préserver les zones humides côtières et insulaires méditerranéennes de forte valeur écologique. Cela devrait créer un environnement propice à des conditions et des utilisations durables de ces écosystèmes à travers les mécanismes d’une gouvernance efficace, juste et équitable.

Dans le cadre de la stratégie de la Fondation MAVA pour les zones humides côtières méditerranéennes, un projet de trois ans sur la gouvernance et la participation des parties prenantes dans la gestion des zones humides côtières’’ a été lancé.

Grâce à une participation du publique appropriée, le projet soutiendra la mise en œuvre d’une gouvernance adéquate de trois sites pilotes: Étangs d’Oristano (Italie) avec le projet MARISTANIS, Ghar el Melah (Tunisie) et Delta de Bojana-Buna (avec des démonstrations à la Salina d’UIcinj (Monténégro) et le « paysage protégé » de la rivière Buna (Albanie)).

Objectifs du projet

Le principal objectif du projet est de créer un environnement propice à la réduction des menaces pesant sur les zones humides côtières et d’assurer un développement côtier durable. Afin d’atteindre cet objectif d’ici 2022, le projet devrait identifier les principaux problèmes de gouvernance critiques dans les sites de démonstration, en produisant une orientation sur la manière de  procéder tout en soutenant la mise en œuvre de recommandations spécifiques.

Pratiquement, cette orientation viseraient à :

  • Améliorer les conditions préalables à la mise en œuvre réussie des activités dans les zones de démonstration, principalement en relation avec les processus de prise de décision. Celles-ci devraient inclure le soutien à l’établissement et/ou au fonctionnement de différents mécanismes de coordination et d’intégration pour faciliter la conservation des zones humides côtières dans le cadre de systèmes de gestion côtière plus larges.
  • Renforcer la capacité de résolution des problèmes des institutions impliquées dans les processus de prise de décision, conduisant à des changements à long terme dans le comportement des principaux groupes d’utilisateurs et institutions, ainsi qu’à des changements de la manière dont les investissements financiers sont effectués. Celles-ci pourraient impliquer le renforcement des capacités institutionnelles pour une planification intégrée à long terme afin de faire face aux problèmes interconnectés, ainsi que l’augmentation de l’expertise pour permettre une mise en œuvre efficiente et efficace des priorités convenues. Dans le cadre du processus, le projet promouvra les principes d’une gouvernance efficace, juste et équitable, y compris la participation, l’inclusion, la responsabilité, la prévisibilité et la transparence des structures de gouvernance.

Les résultats attendus du projet

Le principal résultat du projet sera la publication d’un document d’orientation (Handbook) sur la gouvernance des zones humides côtières, prenant en considération l’interface entre le bassin versant et la mer et tenant compte de la Gestion intégrée des zones côtières (GIZC), de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE), de la Convention de Ramsar sur les zones humides et de la Convention de Barcelone.

Bien qu’il existe un certain nombre de documents de gouvernance, la combinaison d’un guide méthodologique détaillé et de réflexions comparatives provenant de son application est certes insuffisante, mais absolument nécessaire dans la gestion des zones humides côtières. Ce document soutiendra le comblement de cette lacune. Il sera développé sur la base d’un processus participatif, en espérant qu’il suscitera un intérêt et une utilisation considérables.

 

Partenaires du projet

Au cours des trois années du projet, le Centre d’activités régionales pour le Programme d’actions prioritaires (CAR/PAP) agira comme leader de projet et sera rejoint par quatre partenaires internationaux: le Bureau régional de l’UICN pour l’Europe de l’Est et l’Asie centrale (UICN ECARO) basé à Belgrade, l’Initiative pour les zones humides méditerranéennes (MedWet), le Partenariat Mondial pour l’Eau-Méditerranée (GWP-Med) et le réseau des gestionnaires d’Aires Marines Protégées en Méditerranée (MedPan).

 

Plus d’information

»Un Cadre méthodologique intégratif pour la gestion des zones côtières, des bassins versants et des aquifères » produit par le CAR/PAP, le GWP Med et l’UNESCO en 2015.

 

Contact

Marko Prem, Directeur adjoint du CAR/PAP

marko.prem@paprac.org