Titre : Élaboration d’un business plan pour l’aire marine protégée de Sallum

Pays : Égypte

AMP : Sallum

Bénéficiaire : Environics Environment & Development Advisors

Thématique : Financement durable

Période de mise en œuvre (années) : 2018-2019

Durée : 6 mois

Budget total : 23 000 €

Financement MedPAN : 17 000 €

Contexte

L’aire marine protégée (AMP) de Sallum a été déclarée en février 2010 comme la première AMP sur la côte méditerranéenne de l’Égypte. Elle est située dans les unités locales de Sidi Birani et d’el Sallum, gouvernorat de Matrouh, au nord-ouest de l’Égypte, et couvre une superficie de 383 km2.

Localisation de l'AMP de Sallum
Localisation de l’AMP de Sallum

L’aire protégée comprend des vasières, des dunes de sable, des crêtes, des dépressions salines, des plaines côtières, des prairies d’herbiers marins et d’autres habitats marins de faible et moyenne profondeurs. Faisant partie du réseau d’aires marines protégées d’Égypte, l’AMP de Sallum est placée sous l’autorité de gestion de l’Agence égyptienne des affaires environnementales (Egyptian Environmental Affairs Agency – EEAA).

AMP de Sallum
AMP de Sallum

L’AMP de Sallum en est encore à un stade initial d’application. Un plan de gestion pour la zone est en cours d’élaboration avec le soutien du CAR/ASP dans le cadre du projet MedMPA network financé par l’Union européenne. Le développement de l’AMP est limité par le manque de ressources financières et de mobilisation efficace des ressources, ce qui restreint l’exécution des activités.

Dans le plan d’action pour la mise en œuvre de la Convention sur la diversité biologique de l’EEAA, l’action 1 consiste à réformer les cadres législatif, politique, réglementaire et institutionnel afin de faciliter et d’améliorer : la génération et la rétention des recettes, l’efficacité des dépenses, et d’autres aspects du financement durable des aires protégées. Dans ce contexte, l’EEAA a élaboré une politique et des projets visant à favoriser l’autofinancement des zones protégées et a pris l’initiative de développer trois plans d’affaires (business plans) dans le parc national de Wadi El-Gemal, le protectorat naturel de Wadi El-Rayyan et le parc national de Ras Mohamed.

Petit projet MedPAN

En cohérence avec le plan d’action de l’EEAA, l’objectif principal de ce petit projet était d’assurer la fiabilité financière de l’AMP de Sallum. En particulier, le projet visait à élaborer un business plan pour réaliser le mandat de conservation de l’APM.

Les objectifs spécifiques du projet étaient les suivants :

  • orienter l’allocation des ressources en fonction des besoins de l’aire marine protégée ;
  • aborder les principales opportunités et principaux défis, y compris ceux liés au cadre réglementaire et institutionnel ;
  • veiller à ce que les acteurs publics, privés et communautaires participent activement à la mise en œuvre des plans de viabilité financière.

L’élaboration d’un plan d’affaires pour l’AMP de Sallum a permis d’explorer les possibilités de génération de revenus, d’identifier des donateurs potentiels et de promouvoir des mécanismes de financement durable respectueux de l’environnement pour l’aire marine protégée.

Ce projet s’est déroulé parallèlement à un petit projet de communication mené par Nature Conservation Egypt, intitulé “Gestion efficace grâce à la communication stratégique”. Dans le cadre de cet autre projet, une stratégie de communication et un site web pour l’AMP ont été développés.

Principaux résultats

Méthodologie d’élaboration du business plan de l’AMP de Sallum

Le business plan a été élaboré en suivant ces étapes et utilisant ces outils :

  • Identification des besoins en matière de données grâce à une analyse documentaire (y compris un examen des plans gouvernementaux existants), une visite de terrain et des réunions avec les parties prenantes concernées ;
  • Analyse des facteurs macro-environnementaux qui peuvent avoir un impact sur l’AMP en utilisant le cadre STEEPLED1 ;
  • Évaluation de la compétitivité de l’AMP et développement d’une stratégie commerciale en utilisant une analyse SWOT2 ;
  • Évaluation du potentiel de l’AMP pour le tourisme axé sur la nature avec une évaluation des services écosystémiques ;
  • Exécution d’une analyse financière comprenant l’identification des manques de financement, des sources de financement potentielles et des mécanismes de génération de revenus ;
  • Élaboration d’une feuille de route pour la mise en œuvre du business plan.
Vue du plateau sur la ville de Sallum
Vue du plateau sur la ville de Sallum

1Social, technologique, économique, environnemental, politique, juridique, éthique, démographique

2Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces

Proposition d’un programme de gestion

Étant donné l’absence de plan de gestion dans l’AMP de Sallum, une structure de gestion comportant cinq programmes de travail a été proposée dans le cadre du processus d’élaboration du plan d’entreprise. Pour l’analyse financière, les besoins de financement et la génération de revenus ont été évalués par rapport à ces cinq programmes de travail.

Programmes de travail proposés pour l’aire marine protégée de Sallum
Programmes de travail proposés pour l’aire marine protégée de Sallum

Analyse SWOT et évaluation des services écosystémiques

L’analyse des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces potentielles a été faite pour faciliter une planification efficace et soutenir la prise de décision. Elle peut servir de base à l’élaboration de solutions de gestion permettant d’utiliser les points forts et de concrétiser les opportunités, tout en surmontant les faiblesses et en minimisant les menaces. Les principales faiblesses identifiées étaient des limitations financières et organisationnelles. Les principales forces de l’AMP de Sallum sont sa richesse biologique et sa beauté naturelle, qui offrent un potentiel élevé pour les activités de loisirs et d’écotourisme. Néanmoins, le développement de ces activités doit tenir compte de menaces telles que la proximité de la frontière libyenne et la dégradation de l’environnement.

L’évaluation des services écosystémiques a contribué à l’identification et à la hiérarchisation des alternatives de génération de revenus pour l’AMP. Les principaux services écosystémiques de l’AMP sont résumés dans le tableau ci-dessous. Il a été constaté que les services récréatifs et touristiques basés sur la nature représentent les principaux moteurs de génération de revenus pour l‘AMP de Sallum. Trois principaux “hotspots” pour le tourisme ont été identifiés, offrant des opportunités pour le développement d’entreprises touristiques durables. Le business plan a donc insisté sur l’utilisation de ressources et la génération de revenus en lien avec l’écotourisme.

Résultats de l'évaluation des services écosystémiques
Résultats de l’évaluation des services écosystémiques

Analyse financière

L’analyse financière a consisté à comparer la situation financière réelle (actuelle) de l’AMP de Sallum avec des projections pour un scénario basique (satisfaisant) et un scénario optimal (très satisfaisant). Les besoins financiers du parc ont été projetés pour ces scénarios, en tenant compte des salaires, des coûts opérationnels et des coûts d’investissements pour chaque programme de travail.

Besoins financiers
Besoins financiers

Le programme “utilisation des ressources et gestion des visiteurs” s’est avéré le plus important en termes de montant des dépenses, représentant 49 % dans le scénario de base et 35 % dans le scénario optimal. Cela est lié aux investissements prévus dans les infrastructures et les installations pour les visiteurs, qui ont été jugés essentiels pour que l’APM de Sallum puisse soutenir le tourisme et les activités de loisirs axés sur la nature dans le parc.

Sur une période de cinq ans, la mise en œuvre des programmes de gestion selon les scénarios basique et optimal nécessitera respectivement 17 604 593 EGP (environ 980 604 €3 au total en cinq ans) et 48 151 668 EGP (environ 2 682 126 € au total en cinq ans). Le montant des fonds nécessaires pour couvrir les salaires, les dépenses de fonctionnement et les investissements en capital variait d’une année à l’autre.

Si l’on compare les scénarios basique et optimal avec la situation financière réelle, on constate d’importants déficits de financement. Il s’agit notamment d’investissements en capital envisagés dans les scénarios basique et optimal, pour l’achat d’équipement de terrain habituels tels que GPS, appareils photo, jumelles, équipement de plongée, bateaux et voitures pour les patrouilles et la recherche, et pour la mise en place d’une unité SIG, d’un laboratoire pour les travaux de recherche et d’un système d’amarrage pour le contrôle des bateaux.

Les mécanismes de financement et les sources de revenus potentiels proposés pour répondre aux besoins financiers de l’AMP de Sallum ont été comparés en termes de facilité de mise en œuvre et d’avantages relatifs afin d’aider à établir des priorités.

Établissement de priorités parmi les mécanismes de financement pour l'AMP de Sallum.
Établissement de priorités parmi les mécanismes de financement pour l’AMP de Sallum.

3 1 EUR = 17.9528 EGP, le 24/10/2019 à partir de www.xe.com

Recommandations

La participation des parties prenantes (communauté locale, gestionnaires de l’AMP, autres experts/officiels d’aires marine protégées, secteur privé et ONG) a été et restera cruciale pour l’élaboration et la mise en œuvre du business plan.

Les réunions de consultation des parties prenantes et l’examen des plans gouvernementaux existants ont été très utiles pour identifier les possibilités d’investissement et examiner les impacts potentiels des projets régionaux sur l’AMP.

Le business plan et le plan de gestion en préparation doivent être alignés. Le plan de gestion est le principal outil pour guider le développement et la gestion d’une aire protégée (avec des objectifs spécifiques et des actions de gestion pertinentes).

Le plan de gestion et le business plan doivent tous deux être approuvés et mis en œuvre ; ils ne doivent pas rester de simples plans. Ils peuvent être adaptés au fil du temps en fonction des résultats obtenus. Des cadres juridiques et institutionnels et l’engagement des parties prenantes sont nécessaires pour créer un environnement favorable à leur mise en œuvre.

Il est important de former le personnel au financement durable (au niveau national et au niveau des parcs) pour qu’il puisse utiliser le business plan et les mécanismes de génération, mobilisation et rétention des recettes qu’il englobe.

Quelle est la prochaine étape ?

Un plan d’action avec des actions spécifiques de financement et de génération de revenus réparties sur 5 ans a été conçu pour aider les gestionnaires de l’AMP à commencer à utiliser le business plan pour soutenir leurs activités. Chaque action a été classée en fonction de sa priorité. La responsabilité de la mise en œuvre de ces actions incombe principalement au secteur de la conservation de la nature (Nature Conservation Sector – NCS), aux gestionnaires de l’AMP de Sallum et aux gestionnaires du secteur des aires protégées du Nord de l’Egypte (Northern Protected Areas Sector). Les actions prioritaires comprennent : l’utilisation du business plan pour communiquer et demander des allocations budgétaires et de personnel pour l’APM de Sallum, la préparation et soumission de propositions de projets au Fonds de protection de l’environnement (Environmental Protection Fund), et l’introduction de frais d’entrée.

Les résultats du business plan ont été pris en compte dans la préparation d’un plan de gestion et un projet de plan de gestion a été présenté aux parties prenantes concernées lors d’une réunion en septembre 2019 au Caire.

Étiqueté avec :