À la suite de l’annulation de la 11ème Monaco Blue Initiative en raison de la crise sanitaire du COVID-19, la Fondation Prince Albert II a invité près de 80 hautes personnalités à se rencontrer virtuellement le jeudi 28 mai 2020 pour parler de: « Comment placer les Aires Marines Protégées et autres mesures efficaces de conservation par zone au centre des discussions internationales et agir collectivement pour leur développement ? »

Purificacio Canals, présidente de MedPAN et Marie Romani, secrétaire exécutive ont participé à cette édition virtuelle pour partager la déclaration ci-dessous :

« Pour atteindre les objectifs des AMP après 2020, au-delà de la création de nouvelles AMP et d’une protection plus forte qui est absolument nécessaire à l’avenir, il sera également crucial d’assurer une gestion efficace des AMP (c’est-à-dire des capacités humaines et matérielles adéquates ainsi que des compétences) et de garantir un financement adéquat et durable des AMP. Comme l’a déclaré Son Altesse Sérénissime le Prince Albert lors de l’ouverture de la session.
Pour ce faire, des outils opérationnels efficaces sont nécessaires, tels que des réseaux de gestionnaires d’AMP (tels que MedPAN en Méditerranée) ; et des fonds fiduciaires/fonds environnementaux pour les AMP (tels que le MedFund en Méditerranée) travaillant ensemble avec d’autres acteurs des AMP.
Les réseaux humains nationaux, sous-régionaux et régionaux d’AMP existants, en Méditerranée et dans d’autres mers régionales, réussissent à rassembler les gestionnaires d’AMP confrontés aux mêmes défis. Les réseaux permettent de générer de la créativité, de résoudre des problèmes, de renforcer les capacités et de partager les ressources entre les AMP. Les réseaux permettent également de créer les liens nécessaires entre les actions des AMP sur le terrain et les processus décisionnels liés aux AMP aux niveaux national, régional et international.
Il est plus que jamais nécessaire d’agir collectivement et d’unir nos forces pour relever les défis liés aux océans.
Dans les années à venir, la création de communautés marines qui mettent en relation les planificateurs, les gestionnaires, les décideurs, les scientifiques, la société civile, les donateurs et les parties prenantes – en particulier les petits pêcheurs – sera essentielle pour œuvrer en faveur d’un océan et de côtes sains et durables. »

Vous pouvez voir le rapport de l’IISD ici et visionner la vidéo enregistrée de l’atelier en ligne ici.


Modérateur: Mr Jose Maria Figueres Olsen, Former President of Costa Rica, Co-founder and Board Chair of Ocean Unite. 
Panélistes: Dr Enric Sala, Explorer in Residence at National Geographic, Ms Sabine Jessen, Executive Director, 5th International Marine Protected Areas Congress Secretariat, Government of Canada, Dr Atsushi Sunami, President Ocean Policy Research Institute of Sasakawa Peace Foundation, Ms Shirley Binder, National Director of Environmental Policy, Ministry of Environment, Panama & Edinburgh 2020 “Ocean Leader”, H.E. Mr Serge Segura, Ambassador of France to the Ocean.